OM : L'arbitrage n'est pas net, polémique à Marseille

OM : L'arbitrage n'est pas net, polémique à Marseille

L’Olympique de Marseille a clairement perdu deux points contre Bordeaux ce dimanche. Et la colère est froide en Provence après la prestation des arbitres. 

Avec la reprise du championnat, il n’y avait pas de raison que les polémiques ne fassent pas leur retour également, notamment en ce qui concerne l’arbitrage. Ce sont les Marseillais qui sont les plus remontés après deux journées, eux qui estiment que l’absence de cohérence des décisions leur est défavorable, et surtout que la VAR ne fonctionne clairement pas quand ils sont concernés. Si un but avait été refusé à Dimitri Payet contre Montpellier pour un hors-jeu de quelques centimètres après visionnage des images, à l’OM, on se demande pourquoi les images ne sont pas également visionnés dans l’autre sens. A deux reprises, les joueurs de Jorge Sampaoli estimaient devoir bénéficier d’un pénalty contre Bordeaux. En fin de match, le tacle de Rémy Oudin sur Dario Benedetto au moment de la frappe est limite, et la décision est difficile à prendre selon les angles de caméra. 

L’arbitre a donc vu sa décision être confirmée. Mais c’est sur la première action litigieuse que la colère se concentre à l’OM. En effet, Konrad De La Fuente, passé au coeur de la défense bordelaise, s’est écroulé après un contact avec Mexer, en retard et qui semble bien avoir touché l’ailier américain en pleine course. L’action avait bien lieu dans la surface. Mais Ruddy Buquet a bien fait savoir qu’il n’y avait rien à ses yeux, et il a ensuite fait signe de jouer à l’arrêt de jeu suivant, empêchant totalement la VAR de revenir sur cette situation. Décision ultra-rapide ou erreur de communication entre les différents officiels, l’action méritait au moins une véritable étude, et à l’Olympique de Marseille, on estime clairement que le travail n’a pas été bien fait par les arbitres. 

« C'est incompréhensible que l'arbitre ne soit pas alerté par le VAR sur cette action. Il a été mis en place justement pour ce genre de cas de figure. On ne comprend pas », a pesté un membre de l’OM dans des propos rapportés à L’Equipe. Une complainte qui résume en tout cas l’étonnement dans les rangs provençaux, où la VAR semble une nouvelle fois s’appliquer à géométrie variable. 

Il sera de toute façon impossible de refaire l’histoire, et ces points perdus contre Bordeaux ne peuvent pas être imputés uniquement sur le dos des arbitres, mais les supporters de l’OM ont encore plus de mal à digérer un arbitrage qu’ils jugent beaucoup plus favorable au PSG. Face à Strasbourg, le carton rouge très sévère contre Djiku et le but accordé à Icardi malgré ce qui semble bien être une position de hors-jeu, interpellent également. « Mais si les arbitres, sous les ordres de qui, il serait temps qu’on le sache, nous refusent les opportunités d’obtenir un pénalty mérité, après nous avoir refusé à Montpellier un but qu’ils accordent à d’autres, alors ça va plus. Nous voilà déjà à devoir rattraper ces deux points perdus. À l’équipe de montrer du vrai caractère pour rebondir. Mais si les arbitres pouvaient nous arbitrer comme une équipe lambda, ce serait bien », a ainsi pesté Thierry Adibert, journaliste pour FootballClubdeMarseille.fr.