OM : L'Arabie Saoudite veut se payer un club, Marseille est cité

OM : L'Arabie Saoudite veut se payer un club, Marseille est cité

Photo Icon Sport

L’incroyable échec du rachat de Newcastle par le fonds public d’investissement de l’Arabie Saoudite pourrait bien provoquer finalement celui de l’OM.

Annoncé comme imminent, puisque tout était réglé sur le plan financier entre le propriétaire Mike Ashley et le PIF (Fonds public d'investissement d'Arabie Saoudite), ce rachat n'a jamais été approuvé par les autorités anglaises, avec en toile de fond le piratage organisée par le Royaume Saoudien des chaines de sport, et notamment de BeIN Sports. Un imbroglio qui a finalement fait capoter le deal, et a eu le don d’agacer les Saoudiens. Quelle conséquence donc, pour un Royaume qui veut clairement profiter du sport et notamment du football pour se faire une belle publicité en Europe, et ciblait la Premier League pour cela ? Selon Ben Jacobs, journaliste du Telegraph, l’intérêt du PIF pourrait donc se reporter ailleurs, et notamment se terminer par une prise de pouvoir à l’OM.

« Du côté du PIF: des sources continuent de dire que la réaction du PL à l’échec de la prise de contrôle est fallacieuse et que le piratage n’était pas une pierre d’achoppement. Mais ils ne seront pas enregistrés et pourraient maintenant faire de la France leur priorité absolue pour acheter un club. Ils ont été liés à Marseille… », affirme ainsi ce journaliste qui a suivi de près l’épisode du possible rachat de Newcastle, et laisse même entendre que le piratage des droits TV n’a pas forcément été la raison principale de ce rachat manqué. En tout cas, si l’Arabie Saoudite devait bien regarder ailleurs pour investir dans le football européen, nul doute que l’OM ferait partie des choix possibles.