OM : Il est mauvais et parle trop, Alvaro incendié par Valbuena

OM : Il est mauvais et parle trop, Alvaro incendié par Valbuena

Mathieu Valbuena s'est fait un nouvel ennemi à l'OM, avec Alvaro Gonzalez, à côté de la plaque dans le jeu comme dans l'attitude selon lui. 

Consultant de RMC depuis cette saison, Mathieu Valbuena n’a pas souvent pris la parole dans les émissions de la radio sportive. Occupé par sa saison chargée avec l’Olympiakos, le milieu de terrain passée par l’OL et l’OM a jeté un oeil sur le déroulement des dernières journées en France. Et notamment l’incapacité de la formation marseillaise à se montrer régulière pour aller chercher les places européennes. Dans son analyse, « Petit Vélo » a néanmoins tenu particulièrement à cibler Alvaro Gonzalez, le titulaire de la défense à 5 de l’OM, plus présent dans le combat et la provocation que dans la performance. Mathieu Valbuena s’est ainsi rappelé de l’attitude de l’Espagnol, toujours aussi nerveux à chaque rencontre, lors du match de Ligue des Champions entre Marseille et l’Olympiakos cette saison. 

« Il le sait très bien qu’il n’est pas bon depuis un petit moment. Il est dans un collectif, l’Olympique de Marseille, qui fait une saison très difficile. Qu’est-ce que vous voulez qu’il dise ? Il est obligé de tenir des propos comme cela. Il n’est pas exempt de tout reproche. Je ne le porte pas dans mon cœur depuis qu’on a joué le match retour à Marseille. Je vais vous donner cet exemple. Quand on a joué le match retour à Marseille, il était venu me voir, presque en m'insultant. Il parle beaucoup, il devrait plus se concentrer sur le football », a balancé l’ancien joueur de l’OM, qui fait références aux colères d’Alvaro à chaque rencontre, comme ce fut le cas dimanche dernier quand il a écopé d’un carton jaune-orangé pour une faute sur Denis Bouanga, ce qui ne l’a pas empêché d’invectiver l’arbitre. Si la présence athlétique et l’engouement peuvent être des atouts pour jouer à l’OM, Alvaro oublie visiblement trop souvent le jeu, ce qui en fait un joueur parfois un peu rustre pour le niveau demandé à Marseille.