OM : Germain à Nantes, un salaire six fois trop gros !

OM : Germain à Nantes, un salaire six fois trop gros !

Photo Icon Sport

Buteur contre Lille fin septembre, Valère Germain a remis ça vendredi soir face à Nîmes en ouverture de la 13e journée de Ligue 1.

Titulaire à Strasbourg et contre Porto, l’ex-attaquant de l’AS Monaco était sur le banc face à l’Olympiakos, Nantes ou encore Nîmes. Mais sur la pelouse des Costières, Valère Germain n’a eu besoin que de trente minutes afin d’inscrire le second but de l’Olympique de Marseille. De retour à un niveau très intéressant, Valère Germain a bien conscience qu’il est crucial pour lui d’être performant, dans la mesure où il sera en fin de contrat à l’issue de la saison. S’il veut retrouver un bon club ou pourquoi pas convaincre Marseille de le prolonger, Valère Germain doit être performant.

En France, plusieurs clubs de Ligue 1 sont intéressés par son profil. Nice ou Rennes ont parfois été associés à Germain, mais c’est bien le FC Nantes qui est le plus régulièrement cité comme un prétendant à la signature du Marseillais. A en croire le site Actu Foot, la piste est toujours active. Mais s’il veut rebondir en Loire-Atlantique, Valère Germain devra consentir à un énorme effort salarial. Et pour cause, le média rappelle que l’attaquant de l’Olympique de Marseille culmine à 300.000 euros mensuels en Provence tandis que le salaire moyen des joueurs nantais s’élève à… 50.000 euros. Autrement dit, les émoluments XXL de Valère Germain sont six fois trop importants pour les finances du club présidé par Waldemar Kita. Reste maintenant à voir si les Canaris feront l’effort pour un joueur rodé aux joutes de la Ligue 1, et qui peut s’avérer extrêmement efficace dès lors qu’il évolue dans un dispositif à deux attaquants. Cela tombe bien, Christian Gourcuff est un adepte du 4-4-2, même s’il n’a pas toujours utilisé ce système à Nantes, où il dispose pourtant de plusieurs attaquants axiaux (Kolo-Muani, Augustin, Coulibaly, Edmond).