OM : Fête privée, Lirola et Balerdi privés de match ?

OM : Fête privée, Lirola et Balerdi privés de match ?

Impliqués dans une fête interdite, Pol Lirola et Leonardo Balerdi ont été épinglés en Catalogne lors d’un long week-end de repos attribué par leur entraineur à l’OM Jorge Sampaoli.

Les deux joueurs en ont profité pour rejoindre Badalona et surtout donner une fête privée qui a provoqué le débarquement de la police. Trop de monde, et surtout un rassemblement non autorisé en plein couvre-feu, comme le prévoit la loi locale avec une interdiction des réunions sociales en lieu privé. La défense de Pol Lirola, qui a assuré qu’il s’agissait d’un simple diner avec six personnes, a volé en éclats devant les photos parues sur les réseaux sociaux, et ne l’empêchent donc pas de recevoir, outre une très mauvaise publicité en cette période, une sévère amende de la part des autorités, et un sursis pour des poursuites plus poussées en cas de récidive. 

Du côté de l’OM, La Provence explique que Jorge Sampaoli et Pablo Longoria ont été très déçus par ce comportement, à l’heure où chacun essaye de faire attention, et que les footballeurs et autres personnalités doivent montrer l’exemple. Même si ce n'est pas toujours le cas. Pour le nouveau patron de l’OM, il s’agit clairement d’une erreur de jeunesse, et il n’est pas question de mettre les deux éléments au pilori. Néanmoins, une sanction interne sera prise, avec probablement une belle amende, et des excuses à présenter. Car il pourrait aussi y avoir des conséquences sportives. Le journal provençal annonce en effet que Balerdi comme Lirola pourraient bien être mis en isolement en attendant le résultat des tests covid pendant la possible période d’incubation après ce rassemblement non autorisé.

Privés d'entrainement, puis de match ?

Il ne faudrait pas en effet que les deux joueurs, qui n’étaient pas masqués dans ce rassemblement festif, provoquent un cluster à l’OM en plein sprint final de la saison. S’ils devaient manquer les prochains entrainements, ils pourraient alors devoir déclarer forfait pour le match de dimanche face à Dijon, et manquer ainsi à un Jorge Sampaoli qui doit déjà se passer de Duje Caleta-Car, suspendu. En tout cas, l’entraineur argentin s’est montré clair avec ses dirigeants, il ne hausserait pas le ton suite à cet écart de conduite, laissant ses supérieurs décider des sanctions à donner, histoire de ne pas être le Père Fouettard de l’OM.