OM : Eyraud viré, un piège tendu aux supporters ?

OM : Eyraud viré, un piège tendu aux supporters ?

Alors que Pablo Longoria a remplacé Jacques-Henri Eyraud au poste de président, les supporters marseillais s'interrogent sur le nouveau rôle de leur meilleur ennemi, McCourt l'ayant nomme au conseil de surveillance.

Après des mois de tension et d'incidents, Jacques-Henri Eyraud a été écarté vendredi soir de son poste de président de l'Olympique de Marseille. Si celui qui était considéré comme l'ennemi public numéro 1 du peuple phocéen n'est plus à la tête du club, remplacé par Pablo Longoria, il n'a pas non plus disparu de l'organigramme marseillais. En effet, l'homme de 52 ans est devenu membre du conseil de surveillance de l'OM. Jacques-Henri Eyraud reste donc proche de la direction. Une position floue qui interroge du côté des supporters qui redoutent que le dirigeant continue d'exercer son influence sur la vie du club.

« On sera vigilants, résume un supporter historique, très impliqué dans le mouvement anti-direction. Ce serait une manipulation grossière et malhonnête de la part de McCourt s’il nous faisait croire que JHE a été évincé, alors qu’il garde un rôle important » déclare un supporter historique de l'OM. Par le passé, Vincent Labrune avait fait le chemin inverse, passant du rôle de membre du Conseil de surveillance à celui de président. Pour l'heure, beaucoup d'interrogations subsistent autour du rôle qu'aura concrètement Jacques-Henri Eyraud. RMC souligne également l'incertitude qui règne autour de deux personnes dont les relations avec les supporters sont compliquées : Hugues Ouvrad, head of business qui avait signé la mise en demeure adressée aux groupes de supporters et Thierry Aldebert, chef de la sécurité. Comme quoi, même viré, Jacques-Henri Eyraud continue d'occuper l'esprit des fans de l'OM, au moins jusqu'à ce qu'il disparaisse de la circulation. Frank McCourt, attendu dans les prochains jours à Marseille en dira probablement plus aux supporters qu'il souhaite rencontrer.