OM : Eyraud ne comprend rien, Zubi ne fait rien, le portrait qui fait mal

OM : Eyraud ne comprend rien, Zubi ne fait rien, le portrait qui fait mal

Photo Icon Sport

L’Olympique de Marseille, dont les finances sont dans le rouge vif, pourrait être vendu par Frank McCourt dans les mois à venir.

L’homme d’affaires américain semble effectivement avoir lâché l’affaire, constatant qu’un club de football avait plus de chances d’être un gouffre financier qu’autre chose. Chez les supporters, ce n’est d’ailleurs pas Frank McCourt qui est la cible des critiques mais plutôt Jacques-Henri Eyraud, lequel fait office de responsable n°1 de la situation financière actuelle du club. Et ce n’est pas Romain Molina qui va dire le contraire, lui qui n’a pas épargné le président de l’OM dans une interview accordée au site Football Club de Marseille.

« Le premier truc qui revient sur Jacques-Henri Eyraud, c’est qu’il est arrogant. La deuxième chose, c’est qu’il a bien géré le dossier de l’exploitation de l’Orange Vélodrome, mais qu’il ne connait rien au foot. Il n’a rien compris sur les contrats des joueurs, il s’est fait endormir par Rudi Garcia. Il y a toujours le doute de savoir s’il était complice ou pas avec les agents de Rudi Garcia. Ce qui me choque sur Eyraud, c’est qu’il est venu pour la gestion et au final il a fait péter la masse salariale » a indiqué Romain Molina.

Par ailleurs, le journaliste s’est attardé quelques minutes sur la situation d’Andoni Zubizarreta, moins critiqué par les supporters mais qui n’est pourtant pas totalement blanc comme neige selon lui. « Zubizarreta, c’est un mec qui parle beaucoup aux journalistes quand il n’est pas content, il ne travaille pas. J’aime bien Zubizarreta, mais ce n’est pas un bosseur. C’est possible en revanche qu’il ne bosse plus principalement car il a vu qu’on ne l’écoutait jamais car pourtant, il a l’œil pour le foot. Mais c’est un mec qui est résigné et qui prend son chèque. Pourtant entre Zubizarreta et Albert Valentin, il y a de la qualité à Marseille. Mais c’est un club qui travaille très mal, toujours en urgence et en dernière minute ». Des critiques qui ne manqueront pas de faire réagir alors que malgré la deuxième place au classement de Ligue 1, l’OM est dans une situation préoccupante financièrement.