OM : Eyraud dévoile cash la condition ultime pour reprendre le foot

OM : Eyraud dévoile cash la condition ultime pour reprendre le foot

Photo Icon Sport

Tandis que les différents championnats européens s’activent pour élaborer un calendrier de reprise, le flou règne encore sur la Ligue 1 en cette période de crise sanitaire.

Pour l’heure, difficile d’y voir clair et de savoir précisément quand les clubs seront autorisés à reprendre l’entraînement, avant même d’imaginer une reprise du championnat. Au micro de BFM TV mardi matin, le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, s’est prononcé défavorablement au sujet d’une éventuelle dérogation pour les athlètes de haut niveau.

« Cela ne correspond pas aujourd’hui aux critères fixés (pour le confinement). Je comprends les footballeurs et les athlètes mais cela fait partie des sacrifices demandés à la population. Les sacrifices quotidiens demandés aux Français sont énormes et ils sont les mêmes pour tous. Est-il inenvisageable de donner une dérogation aux athlètes ? J’en discuterais avec la ministre des Sports. Nous discutons de tous ces sujets-là en collégialité » indiquait notamment celui qui incarne le visage de la crise contre le Covid-19 au sein du gouvernement.

Pas de reprise si le confinement n’est pas respecté

Dès lors, la seule solution pour revoir rapidement les clubs de Ligue 1 en action… est de respecter scrupuleusement le confinement afin d’enrayer au plus vite la crise. C’est tout du moins ce que Jacques-Henri Eyraud pense, comme il l’a indiqué à France 5. « La crise touche tous les clubs, car la moitié de nos revenus proviennent des droits TV et, vu qu'il n'y a plus de matches, les diffuseurs ne veulent plus payer, même si nous continuons de discuter. La priorité, c'est l'amélioration des conditions sanitaires et il n'y aura pas de reprise si tous les Français ne respectent pas à la lettre les principes du confinement » a indiqué sans langue de bois, lors de l'émission Càvous le président de l’OM avant d’évoquer les enjeux économiques de cette situation sans précédent.

« On pourrait par la suite reprendre à un rythme plus resserré, tous les trois jours, par exemple. Peut-être aussi dans des stades vides. Tout ce que je peux dire, c'est qu'il y a chez les acteurs du football une volonté de finir le championnat. Pour les supporters, mais aussi pour les enjeux économiques qu'il serait hypocrite de ne pas évoquer. Si le confinement est encore nécessaire début mai ou mi-mai, il sera alors difficile de terminer au cœur de l'été. Mais, nous nous y préparons et faisons en sorte de finir le championnat, y compris au mois d'août si c'est nécessaire ». Le décor est posé, il sera donc très difficile de terminer la saison si la France est encore en période de confinement au cœur du mois de mai…