OM : « Droit au but », un buzz pour l’identité du club

OM : « Droit au but », un buzz pour l’identité du club

En plus des nombreux changements apportés par le propriétaire Frank McCourt ces derniers jours, des supporters de l’Olympique de Marseille réclament une autre nouveauté. Ou plutôt le retour à l’ancien logo sur le maillot du club phocéen.

Compte tenu des décisions importantes récemment prises par Frank McCourt, les supporters sentent que l’Olympique de Marseille passe peut-être par un tournant. L’heure est effectivement au changement dans l’esprit du grand patron, lequel a apporté quelques modifications dans l’organigramme comme la promotion de l’ancien directeur sportif Pablo Longoria au détriment de Jacques-Henri Eyraud. Mais les fidèles du Vélodrome, évidemment ravis de l’éviction de l’indésirable, ne comptent pas en rester là. Une nouvelle action est déjà lancée sur la toile.

Cette fois, plusieurs comptes Twitter interpellent l’OM et son équipementier Puma pour demander le retour à l’ancien logo sur le maillot. « Parce que l’OM n’est pas un vulgaire produit de consommation. Parce que notre passion s’est forgée au travers de notre histoire, traversant le purgatoire et le paradis. Parce que notre histoire est notre fierté. Retrouvons notre #BlasonOMHistorique », peut-on notamment lire sur le compte « Droit au but ». C’est d’ailleurs le slogan du fameux logo réclamé, lequel a disparu depuis bien longtemps.

McCourt va-t-il encore céder ?

Arrivé avec la création de l’OM en 1899, ce design historique avait déjà été supprimé entre 1935 et 1986. Avant de revenir par la suite, notamment pendant l’ère Bernard Tapie et pour accompagner les Marseillais jusqu’au sacre en Ligue des Champions en 1993. Ce qui explique sûrement l’attachement des supporters à ce logo de nouveau écarté en 2004, et seulement repris par moments sur certains maillots. Depuis, l’OM évolue avec un logo modernisé que les fans tentent d’effacer grâce à ce mouvement sur les réseaux sociaux. Reste à savoir si McCourt acceptera encore de les satisfaire, sachant que les supporters auraient prévu d’autres actions.