OM : Des promesses et puis plus rien, il résume le Champions Project

OM : Des promesses et puis plus rien, il résume le Champions Project

Photo Icon Sport

Depuis sa prise de fonctions en 2016, le président marseillais Jacques-Henri Eyraud n’a pas vraiment fait la promotion des anciennes gloires du club.

Certes, Basile Boli occupe le poste d’ambassadeur de l’Olympique de Marseille. Mais le héros de l’OM lors de la finale de la Ligue des Champions contre l’AC Milan en 1993 est l’unique légende du club au sein de l’organigramme marseillais. Une anomalie mise en avant par les propos de Jean-Pierre Papin, qui indiquait en début de semaine que Jacques-Henri Eyraud avait promis de lui transmettre une proposition pour intégrer le club phocéen. Promesse non tenue par le bras droit de Frank McCourt. Une anecdote qui illustre totalement le Champions Project raté de « JHE » selon le journaliste Mourad Aerts.

« C’est un peu triste, c’est Jean-Pierre Papin quand même. Une légende ultime de l’OM, le seul joueur français à avoir gagné le ballon d’Or en évoluant dans un club français… Généralement dans le foot français, je trouve qu’on ne respecte pas suffisamment JPP. Cette anecdote avec Jacques-Henri Eyraud, ça dit quelque chose de ce qu’est l’OM Champions Project. On se souvient tous à l’arrivée des nouveaux dirigeants de toutes ces grandes phrases, ces grandes déclarations… C’est un peu la même chose. Tu fais une grande déclaration à JPP « on va s’entourer des anciens »… et puis au final tu ne fais rien. Cette anecdote est très représentative de ce que fut l’OM Champions Project à ses débuts : de grandes annonces pour finalement faire quelque chose de complètement différent. Mais ça a au moins servi à mettre de bonne humeur les supporters et ces légendes » a regretté le consultant de Football Club de Marseille, pour qui cette anecdote en dit long sur le passage de Jacques-Henri Eyraud à l’Olympique de Marseille…