OM : Coup de tonnerre, la dissolution du club étudiée !

OM : Coup de tonnerre, la dissolution du club étudiée !

Photo Icon Sport

La santé financière de l'OM commence à sérieusement faire trembler à Marseille, où la dissolution du club a été étudiée en raison de l'énorme déficit contracté. 

Cette semaine, l’Olympique de Marseille a validé son retour en Ligue des Champions. La LFP a entériné le classement final de la Ligue 1, et Marseille a donc logiquement conservé sa deuxième place. Un motif de fierté bien légitime pour les joueurs et l’entraineur. Chez les dirigeants, difficile d’exulter et le silence total de Jacques-Henri Eyraud en dit long sur la prudence de mise. Les difficultés financières sont énormes, et pourraient bien rapidement ternir cette réussite sportive. La Provence se penche sur cette saison qui aura été une véritable catastrophe pour les comptes marseillais, avec des pertes importantes, des pénalités à venir de l’UEFA au minimum, et la crise sanitaire qui prive le club provençal de recettes. Résultat, le déficit pourrait dépasser les 100 ME, et ce ne sont pas les recettes à venir de la Ligue des Champions qui combleront la totalité de cette somme. La situation est donc difficilement tenable, au point que le quotidien régional a rappelé que la question de la dissolution de l’OM avait du être abordée de force en fin d’année dernière.

« Inutile d’être titulaire d’un doctorat en économie pour comprendre qu’une entreprise est dans le rouge lorsque ses capitaux propres sont inférieurs à la moitié de son capital social. L’OM de Frank McCourt était dans ce cas au 30 juin 2019. Conformément aux dispositions de l’article L.225-248 du Code de commerce, une assemblée générale extraordinaire a donc dû se prononcer sur la dissolution ou non de la SASP OM. C’était le 20 décembre. La résolution a évidemment été rejetée », a ainsi expliqué La Provence, pour qui la situation est réellement sérieuse en ce qui concerne l’avenir financier de l’OM. Résultat, des ventes à la pelle sont prévues pour cet été, et pour le recrutement, ce sera certainement à l’économie. Il faut dire que Frank McCourt, qui a déjà mis la main à la poche pour plus de 200 ME, n'a plus vraiment envie de continuer à remplir les caisses, surtout que ses autres affaires financières se portent beaucoup moins bien à l'heure actuelle.