OM : Comment Lassana Diarra va bien pouvoir quitter l'OM ?

OM : Comment Lassana Diarra va bien pouvoir quitter l'OM ?

Photo Icon Sport

La carrière de Lassana Diarra ressemble à un véritable parcours de montagnes russes, et le milieu de terrain peut se préparer à une fin d’été forcément mouvementée.

Après une saison dernière démarrée sur les chapeaux de roue, l’international français a baissé de pied physiquement, loupant l’Euro sur blessure et entamant un bras de fer dès le mois de mai pour pouvoir quitter l’OM librement. Mais entre le désaccord sur la durée de son contrat, et sa dette de 10 ME après un premier conflit avec son ancien club du Lokomotiv Moscou, la donne est loin d’être simple. Son absence à l’Euro l’empêche certainement d’être en position de force pour négocier son départ, mais s’il est revenu en temps et en heure pour la reprise, et soigne officiellement toujours son genou. Franck Passi le laisse donc de côté, même si la préoccupation de Lassana Diarra est actuellement toute autre.

Il cherche un contrat à 10 ME par an

En effet, le joueur se cherche une nouvelle destination avec un seul objectif : celui d’atteindre les 10 ME annuels de salaire. Une mission que ses agents n’ont pas réussi à accomplir avant la fin du marché chinois, tandis qu’une offre du Spartak Moscou à hauteur de 7 ME n’a pas été retenue, un retour dans la capitale russe n’étant pas forcément préconisé. La Turquie ou l’Angleterre sont des solutions de repli selon L'Equipe mais le temps file pour un joueur qui perd en compétitivité en restant à l’écart du groupe. Surtout que, même en cas d’accord avec un club, la question de son transfert n’est pas réglée. Le joueur est, selon la LFP, toujours sous contrat avec l’OM, et le club phocéen demandera donc une indemnité, Lassana Diarra ayant probablement conscience que, pour faire respecter sa clause libératoire signée en privée, il devra effectuer une nouvelle démarche juridique qui nuirait à sa réputation déjà entachée par son affaire avec le Lokomotiv Moscou. En résumé, Lassana Diarra n’est pas parti, et l’OM, qui peine à boucler l’arrivée des milieux de terrain Jordan Veretout ou Carlos Sanchez, va bien devoir trouver une solution.