OM : Ce bug en interne commence à énerver Sampaoli

OM : Ce bug en interne commence à énerver Sampaoli

Pour la réception de la lanterne rouge Dijon dimanche soir en Ligue 1, Jorge Sampaoli sera de nouveau privé des cadres Jordan Amavi et Valentin Rongier. Deux cas qui interpellent l’entraîneur de l’Olympique de Marseille, mécontent du travail du staff médical depuis son arrivée.

Au niveau des absences, l’infirmerie de l’Olympique de Marseille n’a pas encore l’affluence de celle du Paris Saint-Germain. Mais quand même. On remarque que certains joueurs ont pris un abonnement ces dernières semaines, à commercer par Jordan Amavi et Valentin Rongier, que Jorge Sampaoli ne pourra toujours pas aligner dimanche face à Dijon. « Amavi a essayé de revenir, il a senti une douleur. On va voir avec le staff médical à propos de cette blessure qui commence à dater », a expliqué l’entraîneur de l’OM en conférence de presse.

« Pour Rongier, pareil, il est revenu s'entraîner avec le groupe la semaine dernière, il a ressenti une douleur, on attend les diagnostics, a poursuivi le technicien. Nagatomo a toujours sa blessure musculaire, il récupère vite, on espère son retour à l'entraînement en fin de semaine prochaine. » Si l’Argentin ne laisse rien paraître dans sa déclaration, le journal L’Equipe affirme que le technicien commence sérieusement à s’agacer. Il faut dire que son latéral gauche, touché à un mollet en décembre dernier, puis victime d’une lésion à la cuisse fin février, tarde à revenir dans le groupe.

Amavi et Rongier s’agacent aussi

Tout comme le milieu Valentin Rongier qui souffre d’une inflammation du tendon d’Achille, et qui ne peut plus jouer avec la douleur comme il le faisait en première partie de saison. Du coup, Jorge Sampaoli, Jordan Amavi, Valentin Rongier ainsi que d’autres joueurs de l’OM remettent en question les compétences du staff médical. Plusieurs éléments seraient « remontés » en raison de la gestion de certaines blessures. Autant dire que ce secteur pourrait être concerné par la révolution entamée par le nouveau président Pablo Longoria.