OM : Ça chauffe à Marseille entre Eyraud et les joueurs !

OM : Ça chauffe à Marseille entre Eyraud et les joueurs !

Photo Icon Sport

Jacques-Henri Eyraud commence à perdre patience à force de discuter avec ses joueurs sans trouver d'accord pour une baisse de salaire pendant la crise.

Cette semaine, l’UNFP a trouvé un accord avec la LFP au sujet d’une baisse provisoire des salaires des joueurs pendant l’interruption de la saison en raison du Covid-19. Tant que la crise sanitaire sera présente et que les joueurs ne seront pas amenés à disputer à nouveau les matchs, les salaires seront globalement imputés à un tarif dégressif de 20 à 50 %, en fonction des revenus. Toutefois, cet accord ne représente qu’une recommandation, et ne peut pas être imposé aux joueurs, qui ont des contrats en béton à ce sujet. De plus, c’est simplement un délai demandé aux joueurs, et non une suppression d’une partie de leur salaire. A Marseille, Jacques-Henri Eyraud a pris la question à bras-le-corps depuis quelques jours, mais aucun accord n’a été trouvé. Il faut dire que la situation est plus complexe et que le président olympien veut aller beaucoup plus loin que l'accord trouvé entre la LFP et l'UNFP. Ce dernier assure aux joueurs de récupérer la partie restante de leur salaire quand la saison sera terminée. Toutefois, le président de l’OM a prévenu les joueurs qu’il ne pourrait pas les payer intégralement avec les 27 ME de droits télés en suspens, et demande donc à ses cadres un effort immédiat et définitif, sans récupération du salaire enlevé en fin de saison.

Eyraud met un coup de pression

Résultat, il y a différents courants entre les joueurs, révèle RMC. Certains estiment qu’ils peuvent bien baisser leur salaire, et accepter sans broncher que le restant ne leur soit pas versé. D’autres assurent qu’il leur faut des garanties financières pour éviter une perte sèche qui peut s’avérer copieuse et ne sont donc pas favorables à cette coupe nette dans leurs revenus. Et enfin il reste un groupe indécis, qui se pliera à la décision prise collectivement. Résultat, une situation figée et un Jacques-Henri Eyraud qui hausse le ton après avoir pris la tendance auprès de Mandanda et de Thauvin notamment.

« On est dans la crise, et évidemment les joueurs se doivent de faire des efforts, des efforts importants. Je suis confiant et j’espère qu’ils seront au rendez-vous de l’histoire », a lancé, un poil menaçant, le dirigeant marseillais sur la chaine TMC. Il faut dire que, faute de revenus aussi importants que prévu, JHE doit commencer à trouver le temps long avec ces négociations qui font mauvais genre, à l’heure où les footballeurs aux meilleurs salaires ont tout de même une marge non négligeable s'ils devaient baisser, pendant un mois ou deux, un certain pourcentage de leur salaire.