OM : C’est quoi ce mercato ? La Provence s’étouffe

OM : C’est quoi ce mercato ? La Provence s’étouffe

Photo Icon Sport

Une victoire en six matchs, le bilan de l’OM commence à sérieusement inquiéter alors que le calendrier va brutalement s’accélérer.

La défaite de mercredi soir face à l’Olympiakos cristallise en tout cas les insuffisances d’une équipe qui ne propose pas grand chose, et espère un miracle de ses joueurs offensifs pour réussir des performances. Cela n’a pas marché au Pirée, comme cela avait aussi eu beaucoup de mal à fonctionner contre Saint-Etienne, Metz, Lille ou Lyon. Ce ne sont pourtant pas les bouleversements du marché des transferts qui ont perturbé l’effectif, puisqu’en dehors de Pape Gueye, utilisé en Grèce et aligné d'entrée pour l’une des rares fois cette saison, les recrues sont toutes titulaires… sur le banc de touche. C’est ce mercato de remplaçants qui énerve clairement La Provence ce vendredi, avec tout de même des grosses attaques à ce niveau.

« Si Pape Gueye a finalement été titularisé à Athènes avant-hier, les autres recrues tardent à démarrer les matches. Luis Henrique ne l'a toujours pas fait, tandis que Leonardo Balerdi a été aligné une seule fois au coup d'envoi, en tant que latéral gauche, poste qui n'est pas le sien, face à Saint-Étienne (0-1). Yuto Nagatomo a joué durant la suspension de Jordan Amavi, mais a confirmé qu'il ne pouvait être qu'un élément de complément. Quant à Michaël Cuisance, on se demande encore pourquoi il était sur le banc en Grèce. Après avoir laissé entrevoir un fort potentiel contre Bordeaux (3-1), il aurait pu enchaîner en Ligue des champions. Villas-Boas ne l'a pas entendu ainsi et ne l'a fait entrer que dans le dernier quart d'heure. Mystère », a lancé le quotidien régional, pour qui les « renforts » de cet été n’en sont finalement clairement pas.