OM : Benedetto reste muet, Villas-Boas ne lui donne pas la parole

OM : Benedetto reste muet, Villas-Boas ne lui donne pas la parole

Photo Icon Sport

Son compteur bloqué depuis le début de la saison, Dario Benedetto traverse une période compliquée. Il faut dire que l’attaquant de l’Olympique de Marseille n’est pas aidé par son entraîneur André Villas-Boas.

Pour retrouver la trace d’un but de Dario Benedetto en Ligue 1, il faut remonter jusqu’au 28 février dernier, soit le jour de son triplé à Nîmes. Depuis, l’attaquant de l’Olympique de Marseille se procure de moins en moins d’occasions. Ses coéquipiers ne parviennent même plus à le trouver dans la surface adverse. D’où l’analyse d’Eric Di Meco qui accuse l’entraîneur André Villas-Boas de ne pas choisir le bon schéma pour aider l’Argentin.

« C'est son métier de marquer, qu'il n'y parvienne pas est inquiétant, a commenté le consultant pour La Provence. Ce n'est pas un bon signal pour lui, ni pour le collectif. Cela signifie aussi qu'il ne reçoit pas de bons ballons. Je ne suis pas sûr non plus que le système actuel, avec des joueurs qui rentrent plus qu'ils ne débordent et un milieu à trois relayeurs, soit fait pour lui, d'autant que l'équipe dans son ensemble a du mal à venir dans la surface. Son regain passera par une organisation un peu plus offensive qui lui conviendrait mieux, à savoir un 4-2-3-1 avec Payet derrière lui. Quand un ballon traîne comme à Paris, il fait le geste qu'il faut et ça, ça ne trompe pas. »

Benedetto n’est pas le problème

Le constat est similaire du côté de Marc Libbra, persuadé que le problème ne vient pas de l’avant-centre. « Benedetto fait les appels, les contre-appels sans recevoir le ballon, il est disponible, fait les efforts, cavale de partout, mais n'a pas le moindre ballon. Alors, au bout d'une demi-heure, il décroche et ne se trouve plus devant le but. Il propose des solutions pour jouer, a expliqué l’ancien Marseillais. Tu peux mettre Benedetto, Germain ou qui tu veux, ce sera difficile pour un attaquant tant que l'OM ne construira pas ses actions et qu'il n'y aura pas de fonds de jeu. Il faudrait jouer pour lui. Si tu mets Benedetto à Rennes, il marquera autant que Guirassy. C'est trop facile de le descendre et de lui taper dessus. » De toute façon, l'OM n'a pas d'autre alternative après son mercato incomplet.