OM : Bakambu entre dans l'histoire, Milik out

OM : Bakambu entre dans l'histoire, Milik out

Icon Sport

Samedi soir à Lens, Cédric Bakambu n'a pas manqué ses débuts sous les couleurs de l'OM. L'attaquant congolais a fêté sa première par un but, laissant déjà son empreinte dans les statistiques du club.

Il suscitait plus de questions qu'il n'apportait de réponses en arrivant à Marseille. Nombreux sont les supporters de l'OM qui s'interrogeaient sur le niveau de Cédric Bakambu, la recrue offensive de l'hiver à Marseille. Après quatre années en Chine au Beijing Guoan, l'ancien attaquant de Sochaux et de Villarreal est arrivé libre sur la Canebière sans nécessairement soulever l'enthousiasme des supporters olympiens. Après le match à Lens samedi soir, les regards sur lui ont bien changé. Dans la foulée de son entrée en jeu, il combinait à merveille avec Guendouzi pour s'offrir son premier but sous le maillot de l'OM et parachever le succès des siens. Bakambu a frappé fort, y compris dans l'histoire du club.

Trois chiffres records pour Bakambu à l'OM

Avec ce but très rapide, l'international congolais s'est tout de suite emparé de trois records de l'OM. Auteur de sa première réalisation après trois petites minutes comme joueur de Marseille, il est devenu la recrue la plus rapide au XXIe siècle à marquer pour sa première au club. Il devance Dimitri Payet qui avait mis quatre minutes à marquer face à Guingamp en août 2013 et Jordan Ayew auteur de son premier but à Lorient en 2009, cinq minutes après son entrée.

En outre, Bakambu est la première recrue à marquer aussi vite avec l'OM pour ses débuts depuis 1992 et l'Espagnol Martin Vazquez face à Toulouse à l'époque. Enfin, sa troisième performance soulignée par Opta est de 2 minutes et 38 secondes. C'est le temps qu'il lui a fallu pour marquer en sortant du banc, soit le moins de temps pour un remplaçant marseillais depuis Strootman en janvier 2020 face à Rennes (2 minutes 23 secondes pour le Néerlandais). Cette première à l'OM permet à Bakambu de marquer son territoire et d'envoyer un message à Milik pour le poste d'avant-centre titulaire. Le Polonais, resté sur le banc à Lens, peut déjà commencer à se faire un peu de souci.