OM : Axel Witsel, la menace suprême est tombée

OM : Axel Witsel, la menace suprême est tombée

Icon Sport

Dans le coup pour recruter Axel Witsel, l'OM provoque des interrogations sur le véritable niveau de l'international belge sur la durée. 

Peu convaincant en Ligue des Champions lors de ses dernières apparitions, l’OM entend bien faire autre chose que de la figuration la saison prochaine. Pour cela, il faudra montrer un bien meilleur visage que lors du précédent exercice, où Marseille s’est fait sortir de l’Europa League par des équipes qui ne sont pas dans la prochaine Ligue des Champions, et a ensuite pris la porte en Conférence League qui n’a pas non plus son billet en barrages de C1. Pour inverser la tendance, il faudra donc du talent et de l’expérience, et c’est pour cela que Pablo Longoria est proche de faire venir Axel Witsel, ancien dynamiteur du Borussia Dortmund et qui pourrait se relancer avec un beau contrat à l’OM. 

Un avenir à la Strootman ?

La piste demeure alléchante tant le Diable Rouge est vu comme un élément moteur de la sélection belge, qui fait désormais partie des meilleures au monde. Libre de tout contrat à la fin de son engagement avec Dortmund, Witsel a, à 33 ans, encore de quoi donner au football de haut niveau, après avoir préféré les gros contrats en Russie et en Chine plutôt que l’aventure dans un top club européen à son âge d’or. A l’heure actuelle, l’OM tient la corde pour le faire venir, mais le marché des transferts peine à se débloquer, avec toujours une surveillance accrue de la DNCG. Et pendant ce temps, l’Atlético de Madrid avance ses pions. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Axel Witsel (@axelwitsel28)

L’OM fait donc le forcing pour récupérer le Belge, avec toutefois une inquiétude en toile de fond. Pour Jean-Claude Leblois, journaliste à La Provence, la crainte d’offrir le plus gros contrat du club à un joueur en fin de carrière et récemment sérieusement blessé, est tout de même un sacré signal d’alarme. « Une autre question taraude une partie des supporters de l’OM. Le club olympien ne s’expose-t-il pas à refaire une "Strootman" ? À savoir dépenser beaucoup d’argent pour un rendement minimaliste », se demande le journaliste, qui souligne qu’au moins, l’OM ne dépensera pas un centime pour son transfert, contrairement à ce qu’il s’était passé avec le milieu néerlandais, acheté 25 ME et qui pèse encore sur les finances marseillaises.