OM : Attendus à Marseille, ils risquent de planter Longoria

OM : Attendus à Marseille, ils risquent de planter Longoria

Icon Sport

Annoncés proches de l’Olympique de Marseille depuis quelques jours, le latéral droit Daniel Wass et le milieu Mattéo Guendouzi n’ont toujours pas signé. Et pour cause, les deux joueurs discutent avec d’autres clubs et pourraient abandonner le président Pablo Longoria.

Deux signatures sont attendues la semaine prochaine à l’Olympique de Marseille. Après l’accord officialisé pour son transfert en provenance de Flamengo, le milieu de terrain brésilien Gerson devrait débarquer dimanche et parapher un contrat de cinq dans les jours suivants. Cette annonce devrait précéder celle concernant l’arrivée de l’ailier du FC Barcelone Konrad De La Fuente. Quant à la suite du mercato olympien, les supporters devront peut-être patienter.

Les pistes Daniel Wass et Mattéo Guendouzi sont bien avancées, à tel point que les finalisations semblaient proches. Mais des rebondissements pourraient tout faire capoter. En effet, le latéral droit du FC Valence négocierait son salaire avec le Sporting Portugal et serait sur le point de trouver un accord. La destination citée par A Bola est forcément alléchante pour le Danois puisque le champion de Liga NOS disputera la Ligue des Champions la saison prochaine. L’Olympique de Marseille n’est donc pas à l’abri d’un échec inattendu, comme sur le dossier Mattéo Guendouzi où l’on retrouve désormais un Benfica Lisbonne très entreprenant.

Une alternative belge après Guendouzi

D’après Todofichajes, le club portugais a pris contact avec Arsenal et a même envoyé un émissaire à Londres pour conclure le transfert du milieu français au plus vite. Du coup, Benfica aurait pris l’avantage sur le récent cinquième de Ligue 1. A noter qu’en cas d’échec, le président Pablo Longoria dispose d’autres pistes, et notamment celle menant au Belge Nicolas Raskin (20 ans), « qui sort d’une d’une saison très prometteuse », décrit l’insider YohZe, et que le Standard de Liège ne retient pas pour des raisons financières.