OM : Amavi et Sarr, les flops ont muté en tops à 20 ME !

OM : Amavi et Sarr, les flops ont muté en tops à 20 ME !

Photo Icon Sport

Confronté à une situation financière catastrophique, l’OM peut heureusement compter sur la valeur marchande de plusieurs joueurs pour aborder le mercato avec un semblant de sérénité.

Et pour cause, malgré un important déficit, l’Olympique de Marseille enregistrera à coup sûr plusieurs ventes dépassant les 10 ME lors du prochain mercato. Bien évidemment, des joueurs comme Morgan Sanson, Maxime Lopez, Duje Caleta-Car ou encore Boubacar Kamara sont très suivis. Mais selon L’Equipe, ce sont les latéraux Bouna Sarr et Jordan Amavi qui pourraient rapporter gros à l’OM, eux qui ont été totalement relancés par André Villas-Boas après avoir longtemps été considérés comme des flops par le Vélodrome. Définitivement installé au poste de latéral droit en Provence, Bouna Sarr est celui qui est le plus courtisé des deux avec des intérêts du FC Séville mais également d’Everton, de West Ham, du Borussia Mönchengladbach, de l’Atlético de Madrid et enfin de Wolfsburg. Une liste de prétendants longue comme le bras qui permettra à Jacques-Henri Eyraud de faire monter les enchères dans ce dossier, alors que Bouna Sarr est estimé à 10 ME cash par sa direction.

Pour Jordan Amavi, la situation est différente car l’ancien Niçois est en fin de contrat en 2021. Plus encore que pour Bouna Sarr, la direction olympienne pourrait donc sauter sur l’occasion de réaliser une grosse vente avec le latéral gauche de 26 ans. Son prix est identique aux yeux d’Andoni Zubizarreta, lequel a fixé la base des négociations à 10 ME concernant un potentiel transfert de Jordan Amavi, considéré par beaucoup de clubs comme une bonne affaire à réaliser au poste de latéral gauche lors du prochain mercato. Sur le marché des transferts, les écuries britanniques sont toujours très friandes de son profil très offensif et ultra-rapide. Reste maintenant à voir si l’Olympique de Marseille se positionnera en faveur d’une prolongation de contrat alors que la volonté première de Jacques-Henri Eyraud est de réduire la masse salariale. Mais à ce poste, l’OM n’a pas de doublure. En cas de départ de Jordan Amavi, il faudra donc recruter deux latéraux gauches avec l’optique d’une qualification en Ligue des Champions. Quoi qu’il en soit, c’est un total de 20 ME que Marseille peut légitimement espérer récupérer grâce aux ventes de Jordan Amavi et Bouna Sarr. Cela redonnera le sourire à Frank McCourt…