OM : Alvaro vendu de force, Mathieu Grégoire ressort les dossiers

OM : Alvaro vendu de force, Mathieu Grégoire ressort les dossiers

Alvaro Gonzalez avait beau il y a quelques jours encore démentir de manière sarcastique les rumeurs à son sujet, le Mistral a tourné à l’OM à son sujet. 

Le défenseur central est désormais gentiment poussé dehors par la direction de l'OM depuis le recrutement de Sead Kolasinac. Le message vient directement de la part de son président, Pablo Longoria ayant pris la parole pour expliquer que le Bosnien arrivé gratuitement en provenance d’Arsenal pouvait très bien secourir à gauche tout en donnant un coup de main dans l’axe.

Kolasinac pousse Alvaro dehors

Dès lors, Alvaro n’est plus vraiment nécessaire, surtout que Jorge Sampaoli ne lui fait pas vraiment confiance cette saison. « On avait l'intention de faire Kolasinac pour anticiper un peu, avec un joueur s'adaptant au jeu du coach. Nous avons ouvert des portes de sortie à des joueurs. C’est vrai qu’en terme numérique, nous avons un joueur en extra. Nous sommes ouverts à des portes de sortie pour des joueurs. J’ai parlé avec Alvaro et son agent. Avec l’arrivée de Sead qui peut jouer comme défenseur central, on peut travailler ensemble pour trouver des solutions lors des dix derniers jours du mercato. La porte est ouverte », a prévenu Pablo Longoria, qui a décidé de ne pas prendre de gants à 10 jours de la fin du marché des transferts. 

Alvaro Gonzalez n'était pas au courant

Alvaro possède des touches en Ligue 1 et à l’étranger, mais en tout cas, s’il veut du temps de jeu, il va certainement devoir regarder ailleurs. Une douce revanche pour Mathieu Grégoire, le journaliste de L’Equipe spécialisé sur l’OM qui avait lancé en premier l’information comme quoi le club provençal cherchait à se défaire de son défenseur espagnol. Il avait pris en retour des messages acides, et une moquerie de la part du joueur lui-même. L’heure de la petite revanche a donc sonné pour le journaliste, qui laisse tout de même entendre que l’OM a commencé à essayer de vendre Alvaro avant que le joueur lui-même ne soit au courant.