OM : Al-Walid Bin Talal bouillant pour racheter Marseille ?

OM : Al-Walid Bin Talal bouillant pour racheter Marseille ?

Photo Icon Sport

Ces derniers jours, Jacques-Henri Eyraud s’efforce de répéter que l’Olympique de Marseille n’est pas à vendre et que Frank McCourt n’a aucunement l’intention de céder le club.

Il s’agit tout du moins d’une posture officielle. En interne, Frank McCourt est bien évidemment à l’écoute des potentielles offres qu’il pourrait recevoir, alors que le prix de l’Olympique de Marseille a été fixé à 250 ME selon les informations divulguées ce mardi par le journal L’Equipe. Reste à voir si un richissime homme d’affaires est intéressé pour reprendre le club olympien, au moment où celui-ci va retrouver la Ligue des Champions et l’année où l’UEFA devrait être la plus clémente dans le cadre du fair-play financier en raison de la crise sanitaire du coronavirus. A en croire les informations de Tutto Mercato Web, un candidat est extrêmement intéressé par le rachat de l’Olympique de Marseille. Et il s’agit d’une vieille connaissance pour les supporters phocéens en la personne d’Al-Walid ben Talal.

En novembre 2014, le nom de cet homme d’affaires saoudien pesant plus de 16 milliards d’euros avait déjà été associé à l’Olympique de Marseille, sans que le dossier ne se finalise pour autant. A en croire le média italien, Al-Walid ben Talal est de nouveau très intéressé par le rachat du club phocéen, à tel point qu’il a multiplié les rendez-vous avec d’éventuels futurs directeurs sportifs ces dernières semaines. Parmi eux, un certain Antero Henrique, passé par le Paris Saint-Germain et qui pourrait se retrouver dans les valises de l’homme d’affaires saoudien en cas d’arrivée à Marseille. Pour l’heure, le principal écueil pour que cette opération se finalise serait le Vélodrome, propriété de la ville et non du club. « Si la municipalité acceptait de vendre le stade, la transaction serait pratiquement conclue » affirme même le média transalpin. Notons tout de même que grâce aux négociations menées par Jacques-Henri Eyraud sous l’impulsion de Frank McCourt, le Vélodrome est désormais contrôlé par l’OM, à défaut de lui appartenir contractuellement. Reste maintenant à voir si ces informations au sujet de l'intérêt de ce riche homme d'affaires saoudien, à prendre avec des pincettes dans un premier temps, trouveront une confirmation en France…