OL-OM : Dimitri Payet voulait se faire Aulas !

OL-OM : Dimitri Payet voulait se faire Aulas !

Joueur le plus décisif de l’Olympique de Marseille de cette première partie de saison, Dimitri Payet a aussi beaucoup fait parler de lui pour des raisons extra-sportives.

A plusieurs reprises, il a été la cible des supporters adverses, et cela a dégénéré à deux occasions. A Nice tout d’abord, où il a reçu une bouteille d’eau en allant tirer un corner, et l’a renvoyée dans les tribunes. Les débordements qui ont suivi, avec l’envahissement du terrain par les supporters locaux, ont provoqué l’arrêt définitif de la rencontre avant son terme. Ce fut quasiment la même chose à Lyon, où le numéro 10 de l’OM a aussi été touché par un projectile dès le début d’un match qui n’a jamais repris. Sonné physiquement, touché psychologiquement, Dimitri Payet est longtemps resté silencieux. Mais, dépité par l’attitude des dirigeants du football français, des présidents de Nice comme de l’OL, il a ensuite pris la parole dans une tribune dans Le Monde pour s’attaquer à tous ceux qui banalisaient cette violence, et quelque part donc la légitimait. 

L'attitude de Aulas et des joueurs lyonnais a dégoûté Payet

Dans cette chronique pour le quotidien du soir, le Réunionnais a fait publier une deuxième version de sa lettre, mettant à la poubelle une première version beaucoup plus acide. Selon L’Equipe, Dimitri Payet avait prévu de cracher sur le public lyonnais, qui l’insultait encore alors qu’il était à terre après avoir reçu la bouteille d’eau sur la tête, les joueurs de l’OL également puisqu’aucun d’entre eux n’était venu à ses nouvelles, et enfin Jean-Michel Aulas. Le meneur de jeu de l’OM n’a pas du tout digéré l’attitude du président de l’OL, qui a surtout défendu son club et a trouvé des excuses et des reproches à faire aux Marseillais et à l’arbitre le soir de la rencontre, sans prendre une seule seconde de la hauteur sur les évènements. Payet avait donc prévu de s’en prendre directement à la « petitesse » de Jean-Michel Aulas, avant de se raviser et de tenter, lui, de s’élever au-dessus de cette guerre de clocher. 

Aulas peut s'attendre à une attaque de Payet

Pour le moment, Payet a donc décidé de se taire et de ne pas dire ce qu’il pensait de l’attitude du président de l’OL, même s’il ne fait aucun doute que le dossier reviendra sur le dessus de la table prochainement. Le créateur marseillais l’a déjà démontré par le passé, il n’a pas la mémoire courte, et avait asséné quelques tacles à Rudi Garcia après son passage de l’OM à l’OL.