Les supporters de l'OM lâchent face aux menaces et contre une « subvention »

Les supporters de l'OM lâchent face aux menaces et contre une « subvention »

Photo Icon Sport

Au lendemain de l'annonce par l'Olympique de Marseille d'une négociation en cours avec les associations de supporters afin que le club reprenne la main sur les abonnements, ce qui serait indéniablement une révolution, La Provence apporte quelques détails sur les discussions. Selon le quotidien régional, les négociations seraient en fait beaucoup plus avancées que le club l'a dit, et pour cause, un des participants a reconnu que les différentes associations avaient bien compris que « le préfet voulait dissoudre les groupes » et certains leaders auraient même déjà donné leur accord à cette reprise de contrôle par l'OM de la gestion des virages. Répondant à La Provence, Michel Tonini, le tout puissant président des Yankees a admis que la pression était désormais très forte. « Cette gestion n’est pas un dû. La préfecture et le ministère (de l’Intérieur) demandent le changement. En tout cas, on a eu la confirmation que des politiques veulent se payer l’OM », a reconnu le responsable des Yankees.

Une subvention en échange des abonnements ?

Reste cependant à connaître les modalités pratiques de cet accord, car la vente des abonnements rapportait un joli pactole aux associations de supporters, dont une partie servait à assurer l’animation du Vélodrome. A priori, les dirigeants de l’Olympique de Marseille seraient prêts à reverser une part de la vente des abonnements. « Cette saison, l’OM nous a vendu chaque carte d’abonné 150 euros que nous avons commercialisée à 190 euros. L’année prochaine, le club gérera tout lui-même et nous rétrocédera une partie de l’argent touché », a précisé le responsable d’une groupe de supporters présent à cette réunion.