L’OM sous tension, Milik ciblé par Payet ?

L’OM sous tension, Milik ciblé par Payet ?

Icon Sport

Après la défaite de l’OM face à Clermont dimanche soir, Dimitri Payet a poussé un énorme coup de gueule au micro de Prime Video.

Le capitaine de l’Olympique de Marseille a expliqué que c’est principalement de « l’humilité » qui avait manqué aux joueurs phocéens pour battre Clermont et qu’il était nécessaire de « dégonfler des têtes » dans le vestiaire de l’OM. Des propos qui ont énormément fait réagir alors que Marseille, deuxième de Ligue 1 et en ballotage favorable pour se qualifier en 8es de finale de l’Europa Conférence League, est assez loin d’être en crise. A en croire RMC, il est en tout cas certain que les propos chocs de Dimitri Payet au micro de Prime Video après la défaite de l’OM contre Clermont n’ont échappé à personne dans le vestiaire olympien. Selon la radio, deux joueurs ont sans doute été visés par Dimitri Payet dimanche soir : Gerson ainsi qu’Arkadiusz Milik.

Milik et Gerson dans le viseur de Payet ?

L’attitude de Gerson, massivement critiquée par les observateurs après la défaite de Marseille contre les Auvergnats, interroge. Pas toujours « très bosseur », l'international brésilien commence à agacer certains joueurs au sein du vestiaire et il semblerait que ce soit le cas de Dimitri Payet. Le cas du buteur polonais Arkadiusz Milik est encore plus complexe. « Il a crispé aussi l’ambiance en interne. Difficile d’affirmer que Payet visait directement l’attaquant polonais dans ses déclarations de dimanche… mais quelques voix, au sein du club, pensent deviner que cette prise de parole était aussi là pour rappeler que personne n’est indispensable » analyse Florent Germain, correspondant permanent de RMC à Marseille, qui pense savoir que Gerson et Milik étaient donc les deux principales cibles de Dimitri Payet après la défaite surprise de l’Olympique de Marseille face à Clermont sur la pelouse du Vélodrome dimanche soir. Plus que jamais, il est indispensable pour l’OM d’évacuer cette défaite et les tensions qui vont avec cette semaine face à Qarabag en Conférence League puis à Troyes en Ligue 1.