L’OM moins avantagé que l’OL, la mairie de Marseille provoque !

L’OM moins avantagé que l’OL, la mairie de Marseille provoque !

Icon Sport

Au lendemain de la commission de discipline de la LFP, le verre est à moitié plein pour les dirigeants de l’Olympique de Marseille.

La solution du match à rejouer sur terrain neutre et à huis clos semble convenir à Pablo Longoria, même si l’OM comptait bien repartir de la commission de discipline avec trois points dans son escarcelle. Le dossier monté par l’Olympique de Marseille rappelait avec quelques inexactitudes que pour des faits similaires par le passé (Bastia-OL par exemple), la victoire avait été accordée sur tapis vert à l’équipe visiteuse. En ce qui concerne le match entre l’OM et Nice, la situation était toutefois différente car le match avait repris sans que les joueurs marseillais ne se présentent sur le terrain. Cela n'avait pas été le cas à Bastia-OL. De plus, l’OGC Nice menait au score au moment de l’interruption du match.

Le fait que la victoire n’ait pas été attribuée à l’OM n’est toutefois pas logique selon Sébastien Jibrayel, adjoint au sport de la ville de Marseille et roi de la provocation à ses heures perdues. « Je prends acte de la décision prise par la @LFPfr même si je m'attendais à mieux pour l'#OM. Nos joueurs sont blessés, le terrain est envahi, les conditions sécuritaires ne sont pas réunies.. et malgré cela on doit rejouer le match. Ah j'oubliais, nous ne sommes pas l'@OL ! » a publié l’adjoint au sport de la ville de Marseille sur son compte Twitter. Un message qui ne manquera pas de faire réagir Jean-Michel Aulas, lequel n’a sans doute pas envie d’être associé aux incidents du match entre l’OM et Nice à l’Allianz Riviera il y a trois semaines. Du côté de la direction de l’Olympique de Marseille, le sentiment est bien différent et on ne suit pas du tout les dispositions du politicien Sébastien Jibrayel, puisque l'idée n'est pour le moment pas de faire appel de la décision.