L’OM et son « Target Man » mort de faim

L’OM et son « Target Man »  mort de faim

Photo Icon Sport

La première sélection de Michy Batshuayi avec la Belgique a fait le même effet chez nos voisins, que ses premiers matchs avec l’OM auprès des supporters marseillais. L’attaquant a été immédiatement adopté, et a tout aussi rapidement trouvé le chemin des filets. Résultat, Marc Wilmots, son sélectionneur, est dithyrambique à son sujet, reconnaissant que son arrivée à Marseille lui avait fait le plus grand bien, tout comme son long passage sur le banc. C’est un buteur désormais extrêmement efficace et motivé qui se prépare à exploser à l’OM. 

« C'est un attaquant qui, sur dix occasions, va en mettre six ou sept au fond. C'est un vrai buteur. Il faut juste qu'il apprenne à garder et ne pas perdre le ballon. Michy, c'est "Target Man". Il n'est pas encore à 100%. Il n'en est pas loin. Il faut enchaîner. Pas évident quand tu joues tous les trois jours, surtout si l'OM dispute la Ligue des Champions la saison prochaine. Il a été six mois sur le banc, ne l'oublions pas. Gignac a fait une excellente saison. Il y a une grosse concurrence. Michy doit rester patient, continuer à travailler et la fermer. Alors ses qualités vont ressortir. Quand un joueur est mort de faim, le public aime. A l'OM surtout. Cela change beaucoup par rapport au Standard où il était sûr de jouer. Finalement, il ne faisait même plus les efforts. Là, son objectif est de revenir en équipe nationale où les places sont très chères. Tu gagnes la tienne en club. Si tu veux évoluer au haut niveau, cela ne pardonne nulle part. Il est fait pour l'OM parce qu'il a un brin de folie en lui. Quand tu as 64 000 personnes derrière toit, tu rêves de ça, d'un public aussi passionné et de cette ambiance », a confié à L’Equipe Marc Wilmots, qui connaît l’ambiance du Vélodrome pour avoir joué une année en Ligue 1 sous le maillot de Bordeaux.