Di Meco assassine un OM version « chacun pour sa gueule »

Di Meco assassine un OM version « chacun pour sa gueule »

Photo Icon Sport

Eric di Meco était vendredi soir au Vélodrome puisqu’il commentait le match pour BeInSports, et après la défaite de l’OM face à Caen l’ancien joueur phocéen avait déjà mis une grosse charge sur les joueurs marseillais. Et la nuit n’a pas calmé Eric di Meco qui au micro de RMC a dit ce qu’il avait sur le coeur, reprochant aux footballeurs de l’OM de jouer sans aucun esprit d’équipe au point d’être une caricature facile à lire pour ses adversaires.

« Autant il y a quelques semaines, il y a avait des absences et je n’étais pas inquiet, mais avec ce que j’ai vu vendredi soir, je suis très inquiet, car je recommence à voir ce qu’il n’y avait pas durant les six premiers mois, c’est-à-dire des mecs qui jouent pour leur gueule. Après, c’est plus facile pour les joueurs d’en face (…) Quand tu sais qu’un adversaire va toucher 60 fois le ballon avant de la donner, moi je peux défendre jusqu’à 45 ans comme ça ! On est retombé dans les travers. Ce qui avait fait la force de cette équipe, un collectif fort, une organisation bien cadrée, une volonté commune de harceler l’adversaire, c’est fini. Maintenant, c’est chacun pour sa gueule. Je commence à me demander si l’OM va finir troisième. Car ce qu’a fait Caen, ce n’est pas du tout un hold-up. Il faut féliciter les Caennais, car ils gagnent tranquillement et ils auraient pu marquer beaucoup plus de buts. C’est trop facile de dire que pendant six mois l’entraineur est merveilleux et, quand ça va mal, de rejeter la faute sur les joueurs. L’entraineur a la même responsabilité dans les bons que dans les mauvais résultats », fait remarquer Eric di Meco, qui ne ménage donc ni les joueurs, ni Marcelo Bielsa, dans sa virulente critique de l’Olympique de Marseille version 2015. Reste à savoir si le message passera…ou pas.