Avec Samba, l’OM a « un fou » dans les buts

Avec Samba, l’OM a « un fou » dans les buts

Photo Icon Sport

Recruté l’hiver dernier pour préparer l’avenir à ce poste, et surtout pour essayer de trouver un deuxième gardien digne de confiance après les mauvaises performances de Gennaro Bracigliano, Brice Samba n’a pas encore eu l’occasion de porter le maillot marseillais en compétition. Néanmoins, l’ancien havrais fait preuve à la fois de patience et d’ambition pour plus tard briguer le poste, probablement quand Steve Mandanda aura l’occasion de partir sous d’autres cieux. Interrogé par la Provence, le jeune homme de 18 ans affiche sa détermination, et ce à tous les niveaux. 

« Quand tu es avec un mec comme Mandanda, tu as envie de rivaliser, d'arriver à son niveau, et pourquoi pas, un jour, de le dépasser. C'est flatteur, je ne remercierai jamais assez l'OM de m'avoir fait confiance. Dans sa tête, il faut être un fou pour jouer à ce poste. Je ne le voyais pas comme ça quand j'étais plus petit, je me disais que c'était de la rigolade le football. Mais plus tu avances et plus tu t'aperçois que tu as des responsabilités. Tu ne peux pas te louper. Tu peux être critiqué, mais il ne faut pas tomber. Tu peux te manquer, mais il faut savoir rebondir. Quand je dis qu'il faut être fou, c'est aussi dans l'engagement, sur le terrain, lorsqu'il y a des ballons bizarres et qu'il faut y aller sans se poser de question. Si tu restes bloqué, que tu n'y vas pas à 100 %, c'est mort. Il ne faut pas avoir peur », a assuré Brice Samba, pour qui la concurrence avec Steve Mandanda sera toujours très saine, les deux hommes ayant l’habitude de se côtoyer lors de leur passage commun au Havre.