LOSC : Des révélations qui font très mal pour le LOSC

LOSC : Des révélations qui font très mal pour le LOSC

Photo Icon Sport

Après sa déroute samedi à Marseille, Lille est toujours scotché à la 19e place de Ligue 1 avant un match probablement décisif le week-end prochain face à Metz. Mais L'Equipe apporte un éclairage terrible sur la situation interne au sein du LOSC. On apprend notamment que deux joueurs lillois étaient en discothèque dans la nuit de jeudi à vendredi, et qu'un autre footballeur nordiste avait été contrôlé au volant, sans que rien ne lui soit reproché, mais à une heure où il aurait été plus raisonnable d'être au lit.

De même, lors du debriefing de dimanche, trois joueurs manquaient à l'appel, et pour deux d'entre-eux Chistophe Galtier a eu du mal à la digérer. « Sorti samedi dès la mi-temps, le Brésilien Luiz Araujo a été excusé pour assister son épouse, en passe d'accoucher. Farès Bahlouli était pour sa part à Lyon, en jour de congés après s'être entraîné le samedi matin. Aligné trois fois depuis le début du mois avec l'équipe réserve, qui évolue en National 2, le milieu offensif a cette fois refusé sa convocation. L'absence qu'a le moins goûtée Galtier est sans doute celle de son capitaine habituel, Ibrahim Amadou, actuellement blessé à une cuisse (...) Dimanche, le milieu a communiqué au club qu'il ne pouvait pas être présent à la discussion collective. En phase de réathlétisation, il était théoriquement en repos et s'est donc dispensé du débriefing », précise le quotidien sportif, qui affirme que Luis Campos, conseiller de Gérard Lopez, aurait piqué un coup de sang dans le vestiaire du LOSC samedi au Vélodrome. Bonne ambiance...