Il n'y a que des « allumés » qui veulent reprendre le LOSC

Il n'y a que des « allumés » qui veulent reprendre le LOSC

Photo Icon Sport

Il y a quelques semaines, le président du LOSC Michel Seydoux, a affirmé publiquement qu'il cherchait de nouveaux investisseurs pour se séparer de son club. Une annonce qui n'est pas passée inaperçue selon le principal intéressé, qui avoue recevoir de nombreuses offres, mais très farfelues pour la plupart. Cependant, cela n'a en rien changé sa volonté de vendre le club champion de France 2011, ce qu'il essaye d'ailleurs de faire depuis plusieurs mois.

« Trop de bruits autour de la vente ? C'est toujours les limites de la franchise. Que le banquier ait communiqué que j'avais passé un accord pour rechercher un investisseur, ce qui est dans la lignée de ce que j'explique depuis longtemps, ne change rien. Est ce que c'est démotivant ? Non, je ne suis pas démotivé. Je répète, ce qui m'intéresse, c'est le projet. Où en est-t-on ? Comme hier, c'est-à-dire nulle part. J'ai eu des saltimbanques, des hurluberlus, des allumés, mais rien de sérieux. Je ne veux pas perdre mon temps à chercher. Il faut trier et j'ai pris quelqu'un qui trie. Pour l'instant, il en met beaucoup à la poubelle », a assuré le patron du LOSC dans les colonnes de La Voix du Nord. Avec son nouveau stade moderne et son effectif compétitif, le club du Nord pourrait-t-il attirer de riches investisseurs russes ou moyen-orientaux ?