Plasil qui reste, « c’est un signe » pour Bordeaux

Plasil qui reste, « c’est un signe » pour Bordeaux

Photo Icon Sport

Il y a quelques jours, après des déclarations plutôt fracassantes de Jaroslav Plasil sur sa volonté de disputer la Ligue des Champions cette saison, on ne donnait pas forcément cher de l’avenir du Tchèque en Gironde. Mais cet appel du pied vers le départ a finalement permis, comme c’est de plus en plus souvent le cas, d’accélérer les négociations pour une prolongation de contrat revalorisé, qui soulage un peu tout le monde chez les Girondins, tant l’ancien monégasque est devenu ces derniers mois une pierre angulaire de l’entrejeu bordelais. Pour Francis Gillot, qui à défaut de recruter à tour de bras, parvient tout de même à conserver un joueur très suivi, c’est une excellente nouvelle.

« Je lui avais téléphoné il y a un mois pour lui dire qu'il prendrait du plaisir dans cette équipe. Mais c'est surtout le président qui a su trouver les mots. Jaro était très demandé. Je trouve que c'est un signe encourageant pour l'équipe que les dirigeants aient pu s'attacher ses services. Il va nous aider à faire une bonne saison. On a une équipe très offensive, il s'y retrouve derrière les deux attaquants », a souligné le nouveau coach bordelais, qui sait que ce placement en milieu offensif était l’un des souhaits de l’international tchèque, bien parti pour être le nouveau capitaine des Girondins cette saison.