Bordeaux c’est zéro allume Rothen !

Bordeaux c’est zéro allume Rothen !

Photo Icon Sport

En acceptant les départs de ses deux meilleurs joueurs, Henri Saivet et Wahbi Khazri, Bordeaux s’attire les foudres des observateurs qui n’ont qu’une seule question en tête.

Mais à quoi joue Bordeaux ? Parti pour clôturer un nouveau mercato relativement calme, le club aquitain anime subitement la fin de cette période des transferts. Et pour cause, après le départ d’Henri Saivet à Newcastle, les Girondins viennent de laisser filer leur meilleur buteur et passeur Wahbi Khazri à Sunderland. C’est à se demander si le président Jean-Louis Triaud a encore des ambitions cette saison. En tout cas, Jérôme Rothen, lui, ne se pose même plus la question.

« Quand je vois qu’ils perdent Saivet… Bon admettons, sachant que l’effectif est quand même assez important, qu’il y a plus de 30 joueurs avec beaucoup de jeunes. Mais alors là, perdre Wahbi Khazri, qui est ton meilleur joueur, le joueur le plus influent, qui est ton meilleur buteur, meilleur passeur du club, deuxième meilleur passeur du championnat derrière Angel Di Maria avec 7 passes… Bordeaux a mis 27 buts cette saison en championnat, ce qui n’est pas exceptionnel. Khazri y est impliqué sur la moitié, soit en passes soit en buts. Ils le vendent 12 millions d’euros et l’envoient à Sunderland. Quelle est la politique de Bordeaux ? Financièrement oui, ils font un coup mais ils auraient pu le faire cet été et ça laissait plus de temps pour remplacer Khazri et d’autres », s’est étonné le consultant de RMC.

Bordeaux s’expose au cas Lucas

« Là, ils ont recruté des Sud-Américains (ndlr, accord trouvé pour Mauro Arambarri, négociations en cours pour Malcolm). Je ne les juge pas, ce sont certainement des bons joueurs mais à 18-20 ans, on sait très bien qu’il faut un temps d’adaptation, a rappelé l’ancien Parisien. Ça arrive dans n’importe quel club. C’est arrivé à Lucas. Ça fait deux ans et demi, trois ans qu’il est là et il a même encore du mal à s’acclimater par moments. Ils arrivent en plein hiver et on va leur demander de remplacer un joueur comme Wahbi Khazri. La politique de Bordeaux est zéro, zéro. Ils ne pensent plus au sportif, ils pensent à l’aspect financier. » Autant dire que Rothen ne sera pas ravi d’apprendre que Bordeaux négocie avec le Shanghai Shenhua pour Cheick Diabaté…