FCGB : Un jeune Brésilien bloqué aux portes de Bordeaux

FCGB : Un jeune Brésilien bloqué aux portes de Bordeaux

Icon Sport

Après les arrivées en prêt des latéraux gauches Gideon Mensah et Ricardo Mangas, Bordeaux tente d’enregistrer la signature du Brésilien Vitinho. Un accord avec son club de l’Athletico Paranaense serait proche. Mais les Girondins doivent d’abord dégraisser avant d’accueillir le milieu offensif.

Depuis la prise de pouvoir de Gérard Lopez, Bordeaux s’active sur le marché des transferts. Le club aquitain, contraint d’équilibrer ses ventes et dépenses sur ordre de la DNCG, a déjà conclu les prêts des latéraux gauches Gideon Mensah ainsi que Ricardo Mangas. Et s’attaque désormais à son secteur offensif. En effet, les Girondins s’intéressent notamment au Brésilien Vitinho, qui fait l’objet de négociations avancées avec l’Athletico Paranaense.

Vitinho en attente

Nos confrères de L’Equipe évoquent même un accord entre les deux formations, tandis que l’ailier capable d’évoluer sur les deux côtés se serait également entendu avec Bordeaux. A noter que la formule ne serait pas encore connue. Mais selon le média 20 Minutes, il s’agirait d'un transfert définitif ou d’un prêt avec option d’achat entre 3 et 5 millions d’euros. Tout paraît bouclé entre les différentes parties. Et pourtant, le pensionnaire de Ligue 1 n’est pas en mesure de conclure l’opération. La sanction infligée par la DNCG impacte ce dossier puisque les Girondins doivent d’abord vendre avant de pouvoir recruter Vitinho.

Apparemment, le défi n’a pas l’air d’effrayer la direction bordelaise. Il ne s’agirait que d’une question de temps pour le milieu offensif de 22 ans auteur de deux buts et trois passes décisives en 12 matchs de championnat cette saison. Pour rappel, le pensionnaire du Matmut Atlantique négocie notamment avec la Lazio Rome pour le transfert de son milieu de terrain Toma Basic. L’international croate pourrait laisser aux alentours de 10 millions d’euros dans les caisses du FCGB. Et permettre la suite du recrutement orchestré par le directeur technique Admar Lopes.