FCGB : Sousa fait une « Villas-Boas », la partie de poker lancée

FCGB : Sousa fait une « Villas-Boas », la partie de poker lancée

Photo Icon Sport

Alors qu’il a annoncé son départ à ses cadres, l’entraîneur des Girondins Paulo Sousa envisagerait de rester. Un rebondissement qui n’arrange pas son président Frédéric Longuépée.

La situation à Bordeaux rappelle étrangement celle que l’Olympique de Marseille a connue il y a quelques semaines. Comme son homologue et compatriote portugais André Villas-Boas, Paulo Sousa, mécontent du projet de la direction, n’a pas caché ses envies d’ailleurs. Ses supérieurs ont donc avancé sur la piste de son possible successeur, à savoir Jean-Louis Gasset, sans s’attendre à ce scénario improbable. En effet, l’ancien coach de la Fiorentina envisagerait désormais de rester, annonce la radio RMC. Le technicien serait touché par le soutien reçu dans son vestiaire et parmi de nombreux salariés du club.

Reste à savoir s’il s’agit d’un vrai rebondissement ou d’un simple coup de bluff, sachant que Paulo Sousa réclame des indemnités avant de partir, ce que Frédéric Longuépée refuse. Les discussions sont au point mort et pendant ce temps-là, deux camps s’opposent, celui du président contre le secteur sportif. Et les tensions seraient si profondes que les deux parties tenteraient de convaincre l’actionnaire King Street d’intervenir en leur faveur. Un clash dangereux pour Longuépée puisque le fonds d’investissement américain penserait à l’éjecter en cas de mauvaise nouvelle reçue lors du passage devant la DNCG le 16 juillet, date que Paulo Sousa pourrait attendre avant de prendre une décision définitive…