FCGB : Maladroit, Gasset a plombé Ben Arfa avant sa signature

FCGB : Maladroit, Gasset a plombé Ben Arfa avant sa signature

Forfait pour le déplacement à Reims lors de la dernière journée de Ligue 1 dimanche, Hatem Ben Arfa ne portera peut-être plus le maillot des Girondins. Le milieu offensif ne s’est jamais vraiment adapté au vestiaire de Bordeaux, notamment à cause d’une maladresse de l’entraîneur Jean-Louis Gasset avant sa signature.

Présent ce vendredi en conférence de presse, à deux jours du dernier match de la saison à Reims, Jean-Louis Gasset a dû démentir une rumeur sur Hatem Ben Arfa. Compte tenu de sa situation, certains se demandent si le milieu offensif ne souffre pas d’une blessure diplomatique… Une théorie évidemment démentie par l’entraîneur de Bordeaux, conscient que le malaise autour de son joueur n’a échappé à personne. Et le technicien a de quoi s’en vouloir, lui qui avait placé le dribbleur dans une position délicate au sein du groupe. Jean-Louis Gasset considérait ouvertement Hatem Ben Arfa comme la star de l’équipe à qui tout le monde devait donner le ballon.

Cette hiérarchie s’installait déjà avant même l’arrivée de la recrue estivale, raconte le média 20 Minutes. En effet, le coach des Girondins avait réuni ses attaquants pour leur montrer une vidéo des plus belles actions de leur futur coéquipier. Autant dire que les Bordelais convoqués l’ont mal pris. L’un d’entre eux a même quitté sa chaise après quelques secondes en signalant à Jean-Louis Gasset qu’ils connaissaient déjà Hatem Ben Arfa. A ce moment, il était déjà clair que le chouchou ne serait pas mis en concurrence. C’était du moins la situation en première partie de saison.

Son avenir pas encore fixé

Sauf qu’en février dernier, après le nul concédé face à l’Olympique de Marseille (0-0), tout a explosé dans le vestiaire. Après ses numéros de soliste ratés face à une équipe réduite à neuf, l’ancien Niçois a vu le capitaine Laurent Koscielny lui lancer un ballon et l’insulter devant tout le monde ! Cette scène n’aurait pas vexé Hatem Ben Arfa, en tout cas pas autant que le silence des jours suivants, durant lesquels personne n’est venu lui dire ses quatre vérités, pas même le staff. Depuis, le gaucher ne s’implique quasiment plus. Lui qui attend le changement de direction et de coach pour décider de son avenir.