FCGB : La crise est finie, le déclic a eu lieu mardi

FCGB : La crise est finie, le déclic a eu lieu mardi

Icon Sport

Alors que les Girondins de Bordeaux traversent une période plus que difficile en Ligue 1, une réunion interne a permis à tout le monde de se remettre dans le droit chemin avant le sprint final.

Sur le terrain, Bordeaux va mal, très mal... À cause d'une triste série de dix défaites lors des douze dernières journées, le FCGB n'a que 36 points au compteur après 32 journées. Soit le pire total à ce stade de la saison depuis plus de 20 ans pour le club au scapulaire, qui lutte désormais pour son maintien en L1. Mais alors que tout le monde était au fond du trou après la déroute subie à Saint-Etienne le week-end dernier (1-4), le groupe girondin a repris vie cette semaine. Tout cela grâce à une réunion collective, comme l'explique RMC. Mardi dernier, au Haillan, tous les salariés proches du groupe pro, sauf Alain Roche, le directeur sportif, et Frédéric Longuépée, le président, ont participé à une réunion, qui « a permis de crever de nombreux abcès ».

« On a senti comme un poids qui était tombé »

Un nouveau départ qui a redonné le sourire à Jean-Louis Gasset. « On a passé une semaine très agréable sur le terrain. On a senti comme un poids qui était tombé. J'ai l'impression que l'on est en train de se rendre compte des choses le 12 avril. Mieux vaut tard que jamais. Si on fait six bons matchs et qu'on prend les points, cela sera très positif », a lancé l'entraîneur bordelais en conférence de presse. Auparavant impuissant, Gasset a donc réussi à remobiliser ses joueurs. Un groupe qui tire désormais dans le même sens, avec l'objectif de sauver le FCGB.

« L'année prochaine, Bordeaux sera en L1 »

« Le groupe est conscient de la situation depuis un bon moment. Mais il faut un déclic et arrêter de s'apitoyer sur son sort. Il est peut-être temps de voir les choses avec un peu plus de positivité. L'union fait la force, rassemblons-nous. On est ensemble, on va s'en sortir ensemble et, l'année prochaine, Bordeaux sera en L1 », a confié Benoit Costil. Alors que la dynamique s'est donc inversée dans le vestiaire, Bordeaux va maintenant devoir réagir sur le terrain. Ce qui ne sera pas simple, vu que les Girondins recevront Monaco dimanche. Pas le meilleur adversaire pour prendre des points, mais c'est lors de ce grand rendez-vous que le groupe bordelais va passer un test.