FCGB : Il n’y a plus qu’une solution, les Girondins supplient DaGrosa

FCGB : Il n’y a plus qu’une solution, les Girondins supplient DaGrosa

Photo Icon Sport

En grande difficulté depuis plusieurs semaines, Bordeaux s’est de nouveau incliné à domicile contre Montpellier (1-2) mardi.

Encore une fois, plus que le résultat, c’est le contenu de la rencontre qui inquiète. Les Girondins multiplient les erreurs défensives et sont toujours incapables de créer le danger devant. En deuxième période, les hommes d’Eric Bedouet semblaient même perdus face aux Héraultais. Alors quel remède pour le 13e de Ligue 1 ? A l’unanimité, tous les joueurs passés en zone mixte ont donné la même réponse.

Un entraîneur, et vite !

« J’ai l’impression que nous n’avons pas de consistance collective, de base stable, a constaté Toma Basic. L’arrivée du nouveau coach peut nous faire du bien, il faudrait qu’il arrive aussi tôt que possible. » Le milieu croate tire la sonnette d'alarme, tout comme son coéquipier Sergi Palencia. « Il n'y a plus que son arrivée pour retrouver une dynamique, une stabilité aussi », a reconnu l’Espagnol, dans un discours similaire à celui de Pablo, impatient de voir l’heureux élu débarquer afin de « connaître rapidement chaque joueur ».

La situation est grave, à tel point que même l’actuel coach Eric Bedouet souhaite laisser sa place le plus rapidement possible. « On s'est séparé d'un entraîneur (Ricardo), il faut vite retrouver quelqu'un », a-t-il conseillé, comme pour inciter le boss Joe DaGrosa à accélérer les discussions avec le Portugais Paulo Sousa, annoncé proche de Bordeaux mais également convoité par la Roma.