Bordeaux : Une cible de Dugarry répond, « arrête de parler et montre nous ! »

Bordeaux : Une cible de Dugarry répond, « arrête de parler et montre nous ! »

Photo Icon Sport

Comme à son habitude, Christophe Dugarry a profité d'une nouvelle sortie médiatique pour critiquer la gestion des dirigeants de Bordeaux.

Et le consultant ne s'est pas contenté de tailler le président Jean-Louis Triaud et l'actionnaire majoritaire Nicolas de Tavernost. Le champion du monde 1998 s'est également attaqué à Jérôme Bonnissel, ex-recruteur du club aquitain que Dugarry a désigné comme l'ancien directeur sportif en froid avec les derniers entraîneurs des Marine et Blanc. Il n'en fallait pas plus pour provoquer la réaction du principal intéressé dès le lendemain dans Sud-Ouest.

« Dire que j'étais directeur sportif alors que tout le monde sait que je ne l'étais pas. Balancer de telles conneries, c'est de la malhonnêteté. Je suis depuis trop longtemps dans le football pour savoir que c'est dans un but précis », a accusé Bonsissel, qui pense que Dugarry souhaite libérer un poste à Bordeaux. « Qu'il arrête de nous prendre et de nous faire passer pour des cons et qu'il nous dise précisément ce qu'il a derrière la tête. Devenir président ? Placer un copain au poste de directeur sportif ? »

Dugarry critiqué à son tour

En tout cas, Bonnissel estime que son détracteur n'a pas sa place au sein de l'organigramme. Pourtant, l'ancien latéral gauche des Girondins aimerait bien le voir à l'oeuvre. « Pour moi, il n'en a pas la compétence. (....) Je veux le voir au poste de directeur sportif. Et quand il y sera, je me mettrai à sa place de commentateur et je regarderai s'il est la bonne personne pour le club, a-t-il confié. En attendant, je lui dis : arrête de parler et montre-nous ! » Rappelons que Dugarry a clairement indiqué qu'il n'accepterait pas un poste à Bordeaux.