SCO : Une amende pour éviter l’humiliation, Diony ne s’en sortira pas

SCO : Une amende pour éviter l’humiliation, Diony ne s’en sortira pas

Photo Icon Sport

Libéré par l’AS Saint-Etienne, Loïs Diony fait ses premiers pas à Angers. Et qui dit nouveau venu dit bizutage, un moment que l’attaquant redoute particulièrement.

Entre l’AS Saint-Etienne et Loïs Diony, c’est définitivement terminé. L’attaquant recruté pour 10 millions d’euros (bonus compris) en 2017 a été libéré de sa dernière année de contrat. Rien de surprenant puisque l’ancien Dijonnais ne s’est jamais imposé chez les Verts, dont l’entraîneur Claude Puel l’a écarté de ses plans. Autant dire que l’avant-centre formé à Bordeaux retrouve le sourire au sein de sa nouvelle équipe. Son adaptation se passe bien, à un détail près… Le bizutage, ou plutôt la traditionnelle chanson que le néo-Angevin tente d’éviter par tous les moyens !

« Comment se passent mes débuts ? Très bien. Tout est allé très vite. Les entraînements se sont très bien passés. Le groupe m'a bien accueilli, le staff aussi. Je suis très content d'être ici, même s'ils me réclament la traditionnelle chanson, a regretté Diony. Je n'aime pas trop ça. Je suis en train de négocier avec le capitaine pour l'esquiver mais ça va être compliqué (rires). À Bristol (lors de son prêt à l’été 2018), j'avais payé une amende pour me débarrasser de ça, mais ici, j'ai l'impression que ça va être compliqué. » A croire que le renfort du SCO n’est pas un excellent chanteur. La vidéo de sa prestation sera donc très attendue sur les réseaux sociaux…