Mondial 2022 : Benzema en moins, la France ne fait plus peur

Mondial 2022 : Benzema en moins, la France ne fait plus peur

Icon Sport

Samedi, les supporters de l'Equipe de France ont pris un coup sur la tête en apprenant le forfait de Karim Benzema pour le Mondial. Les Bleus perdent un gros atout avec le Ballon d'or 2022. Pour Dominique Grimault, la France passe de favori à outsider.

La malchance ne lâche décidément plus Didier Deschamps et l'Equipe de France. Très touchés par les blessures depuis quelque temps, les Bleus comptent de plus en plus de forfaits dans la dernière ligne droite avant la coupe du monde. Il y a eu les deux cadres du milieu de terrain N'Golo Kanté et Paul Pogba, Mike Maignan, Christopher Nkunku à Clairefontaine et enfin Karim Benzema. L'attaquant du Real Madrid a vu sa cuisse le lâcher définitivement samedi soir à l'entraînement du côté de Doha. Le forfait inéluctable a été annoncé dans la foulée par la FFF.

La France, de favori à outsider très sérieux

C'est un coup dur pour l'optimisme déjà bien entamé des supporters français. Ballon d'or 2022, Benzema était dans la forme de sa vie. Son association avec Kylian Mbappé au Qatar faisait languir chaque passionné de football. Est-ce déjà l'absence de trop pour une Equipe de France pas forcément en confiance dans le jeu ? En tout cas, Dominique Grimault ne la voit plus dans les favoris du Mondial. Mais, sur Europe 1, le journaliste est resté confiant dans les chances des Bleus. Ces derniers joueront désormais avec moins de pression et moins d'attentes.

« Ce forfait s’ajoutant aux forfaits de Pogba et de Kanté qui remontent déjà à quelques semaines, cela fait que cette équipe de France à mes yeux ne fait plus partie des favoris de cette compétition. En tout cas, plus au même rang que l’Argentine, le Brésil, l’Espagne ou l’Allemagne. Et, peut-être que ce nouveau statut va booster un peu plus cette équipe de France. Et comme j’ai l’impression qu’on remet un peu nos espérances dans nos poches, peut-être que le fait d’être outsider va nous conduire à une surprise heureuse à l’issue de cette coupe du monde. J’ai envie d’y croire comme cela », a t-il développé dans Europe 1 Sport. Voilà qui va rappeler l'époque pré-sacre de 2018. Finalement, en Russie, les Bleus et le trio Giroud-Mbappé-Griezmann avaient déjoué tous les pronostics pour ramener la coupe à la maison.