Malaise : Benzema imposé à Deschamps, il vote pour

Malaise : Benzema imposé à Deschamps, il vote pour

Photo Icon Sport

C'est un éternel débat entre les fans et les détracteurs de Karim Benzema, l'attaquant vedette du Real Madrid mérite-t-il de retrouver les Bleus. Un candidat à la présidence de la FFF veut passer en force.

C’est le 13 mars prochain qu’aura lieu l’élection à la président de la Fédération Française de Football. Pour l’instant, Noël Le Graët fait durer le suspense, même s’il semble évident que l’actuel patron de la FFF postulera à un troisième mandat consécutif. Face au dirigeant breton, qui sera le grandissime favori, on trouve Frédéric Thiriez, ancien patron de la LFP, et depuis ce week-end, Michel Moulin, un hommes d’affaires qui a notamment oeuvré au PSG ou bien encore à Istres, et qui a récemment fait parler de lui à cause de sa condamnation dans l’affaire des matchs truqués de Nîmes, décision contre laquelle il a interjeté un pourvoi en cassation. A deux mois des élections, Michel Moulin est persuadé qu’il peut faire tomber Noël Le Graët, dont il critique sévèrement la gestion.

Deschamps doit convoquer Benzema si on lui donne l'ordre

Se confiant dans Le Figaro, Michel Moulin tire à boulets rouges sur l’actuel président de la Fédération Française, et pointe notamment du doigt la gestion du cas Karim Benzema. Car pour le candidat à la FFF, il est évident que Didier Deschamps ne devrait pas avoir le droit d’imposer à Noël Le Graët ses choix. « Je peux multiplier les exemples d’erreurs de management. Sur la gestion de Karim Benzema, qui est un grand attaquant, Didier Deschamps, c’est un salarié de la FFF. Si au-dessus de lui, on lui dit de faire jouer Benzema, il doit le faire jouer », explique Michel Moulin, qui annonce avoir le soutien de Peguy Luyindula, Kader Ferhaoui, Pascal Olmeta ou bien Nicolas Dieuze. A priori, il n’aura pas celui de l’actuel sélectionneur de l’équipe de France, lequel est un supporter convaincu de l'actuel président de la Fédération Française de Football.