Les notes : Les Bleus plombés de partout

Les notes : Les Bleus plombés de partout

Photo Icon Sport

Dans ce match cauchemar, toute la défense a été inquiétante de la première à la dernière minute, souvent dépassée et fébrile, hormis Lloris. Ribéry, mais surtout Govou et Anelka, continuent sur leur lancée catastrophique de l’Uruguay. Mais en pire…

Lloris (6) : Un face à face de type « seul au monde » et un pénalty où il part du bon côté, le Lyonnais ne peut rien faire sur les buts. En dehors de ça, quelques bons réflexes et surtout des sorties qui ont laissé les Bleus dans le match sur des passes bien molles de ses défenseurs.

Sagna (3) : Souvent mis à mal sur son côté, un placement très aléatoire et surtout un apport offensif famélique, des passes prévisibles le long de la ligne à chaque fois, aucun centre qui ne soit pas au troisième poteau.

Abidal (3) : Mal à l’aise sur les balles aériennes, il est surtout particulièrement fébrile sur la plupart des ballons à rebond, maladroit dans la relance, et absence totale de communication avec Gallas

Gallas (3) : Des passes en retrait bien molles, une absence d’intervention sur Salcido qui aurait pu coûter très cher en première période, des têtes dans l’axe et un marquage aléatoire, il est passé comme un fantôme à travers de son match.

Evra (4) : Très mal débuté avec une passe en retrait bien molle sur Lloris, ensuite, une complémentarité bien faiblarde avec Malouda même s’il a presque fait son boulot derrière.

Toulalan (6) : Cela devient une habitude, il est au four (récupération, tacles et duels gagnés) et au moulin (ouverture et lancement de jeu) depuis le début de la Coupe du monde. Se sacrifie pour un avertissement qui le privera du dernier match pour compenser un énième coup-franc gâché par Anelka. Moins en vue en seconde période.

Diaby (5) : Moins tranchant qu’à son premier match mais tout de même un gros apport technique et physique au milieu de terrain. Laisse un peu sur sa faim dans l’apport offensif où il n’est jamais loin de passer, mais ne fait pas totalement la différence. Trop discret en seconde période également.

Malouda (6) : Le seul joueur offensif percutant sur son côté, où il est passé à plusieurs reprises. N’a que trop rarement été suivi dans ses offensives ou son pressing.

Ribéry (4) : Que c’est brouillon, confus. Malgré toute la bonne volonté du monde, foncer dans l’adversaire ne peut pas passer sans préparation. Incapable d’animer le jeu alors qu’il évolue dans l’axe.

Govou (1) : S’il continue sur cette voie-là, il finira peut-être par avoir la moyenne en additionnant toutes ses notes… Un repli défensif, ce qui est censé être son point fort, inexistant sur Salcido, défenseur qui s’est baladé à droite, et rien de rien offensivement. Semble à bout de souffle sans même accélerer...

Anelka (2,5) : Il joue en numéro 10, voire en attaquant de soutien, alors qu’il est l’avant-centre. Des frappes dans les choux, un coup-franc dans le mur qu’il ne va même pas essayer de récupérer juste avant la pause. Une attitude, un jeu et surtout un placement catastrophique.

Gignac (3) : Entré à la place d’Anelka, il s’est montré confus sur les rares situations, a concédé trop de coup-francs et a manqué ses rares situations offensives.