Le Graët dans la sauce, le chaos du Stade de France le rattrape !

Le Graët dans la sauce, le chaos du Stade de France le rattrape !

Ce week-end, Noël Le Graët expliquait que la FFF n’était en rien responsable des graves incidents intervenus lors de la finale de la Ligue des Champions entre le Real Madrid et Liverpool au Stade de France.

« D'après l'enquête, il apparaît que la Fédération est lavée de toute erreur administrative, juridique ou de compétence, puisque la nôtre c'est l'organisation et le maintien de l'ordre à l'intérieur de l'enceinte et qu'il n'y a pas eu d'incidents » a notamment expliqué le patron de la FFF devant son assemblée générale. Le boss de l’Equipe de France ne va cependant pas s’en tirer aussi facilement. Et pour cause, sa déclaration n’est pas passée inaperçue du côté du Sénat, où une enquête est actuellement menée pour faire la lumière sur cette affaire. Depuis plusieurs jours, les sénateurs sont au travail afin de chercher des réponses et prendre l’ensemble des dispositions nécessaires dans le but d’éviter la reproduction de tels évènements dans le futur. En réponse à Noël Le Graët, les sénateurs ont ainsi rappelé au patron de la Fédération Française de Football que leur enquête était toujours en cours et n'avait pas livré ses conclusions.

Le Sénat calme Noël Le Graët

L’un d’entre eux rappelle à RMC qu’il ne faut « pas tirer de conclusions médiatiquement comme l’a fait Noël Le Graët. Même si la police a été pointée du doigt lors de la conférence de presse, jeudi, il faut attendre l’ensemble des conclusions du rapport » explique-t-il. Du côté des représentateurs des supporters, présents le soir du match, il n’est pas non plus question de blanchir la FFF pour le moment. « Noël Le Graët qui s'auto-blanchit, alors que des supporters de Liverpool viennent de sortir de l'hôpital, c'est indigne. Ça démontre à la fois les priorités de la FFF et le peu de considération qu'ils ont pour nous, les supporters. Elle doit faire face à un chantier colossal, la Fédération est en retard sur ses voisins européens. Elle n'a pas raté un train, mais une dizaine de trains » attaque Ronan Evain, directeur général de Football Supporter Europe. Autre élément de taille rappelé par RMC : les stadiers, largement pointés du doigt lors de la finale de la Ligue des Champions au Stade de France, étaient sous la responsabilité de la FFF le soir du match entre Liverpool et le Real Madrid. Un élément qui n’incite pas vraiment à blanchir la fédération présidée par Noël Le Graët, tout du moins pas avant la fin de l’enquête du Sénat.