JO 2024 : Fiasco interdit, Le Graët s’active !

JO 2024 : Fiasco interdit, Le Graët s’active !

Icon Sport

L’Equipe de France de football a donné une image décevante aux Jeux Olympiques 2021 de Tokyo avec une élimination dès la phase de groupes.

Au-delà du résultat sportif, c’est la manière dont la Fédération Française de Football et les clubs de Ligue 1 ont géré l’évènement qui dérange. Dans un premier temps, Sylvain Ripoll avait établi une liste prestigieuse avec des joueurs tels que Camavinga, Aouar, Ikoné ou encore Gouiri. Malheureusement pour la France, les clubs de Ligue 1 ont refusé de libérer leurs meilleurs joueurs pour cette compétition se déroulant en dehors des dates de la FIFA. Un tel fiasco ne peut plus être toléré, et encore moins pour les prochains Jeux Olympiques à Paris selon Noël Le Graët. C’est ainsi que dans une interview accordée à L’Equipe, le président de la Fédération Française de Football a indiqué que des discussions très précoces allaient être menées avec les clubs.

Une réunion avec les clubs de L1 déjà programmée

« Il faut absolument que nous puissions sélectionner nos meilleurs joueurs, ce qui n'était pas le cas. On s'est battu pour les avoir, mais c'était extrêmement compliqué. L'équipe qui était là-bas a fait ce qu'elle a pu. Au moins, on était présents. (...) Il y a la FIFA à consulter, d'abord, et il y aura une réunion avec les clubs de Ligue 1 dans les semaines qui viennent. On ne peut pas ne pas être présents en 2024. Il est nécessaire que le football français soit bien représenté » a lancé le patron de la FFF, qui aimerait sans doute que le football fasse honneur à la France à l’instar du basket, du handball ou encore du volleyball lors des Jeux Olympiques de Tokyo. Pour cela, il faudra que les clubs de Ligue 1 et la Fédération Française de Football marchent main dans la main, et que les meilleurs joueurs de l’élite soient libérés à cette occasion. Ce n'est pas gagné, l'intérêt financier étant du côté des clubs, qui auront toujours le contrôle de leurs joueurs dans trois ans, Paris 2024 ou pas.