France : L'incroyable clash Latour-Obraniak en direct !

France : L'incroyable clash Latour-Obraniak en direct !

Il y avait de l'électricité dans l'air après le match Ukraine-France autour du cas Didier Deschamps. Et sur la chaîne L'Equipe, cela a tourné à l'affrontement verbal entre Ludovic Obraniak et Bertrand Latour.

La rencontre entre l’Ukraine et la France était terminée depuis à peine quelques minutes, que la température est montée brutalement sur le plateau de la chaîne L’Equipe. Envoyé spécial à Kiev du média sportif, Bertrand Latour n’a pas apprécié que Ludovic Obraniak utilisé le mot « malhonnête » en parlant de Didier Deschamps, et entre le journaliste et le consultant le ton est rapidement monté en plein direct et sans qu’Olivier Ménard puisse stopper ce débat plus qu’animé entre les deux hommes.

Un clash Latour-Obraniak sur Deschamps

Ludovic Obraniak : « Je trouve que c’est malhonnête de sa part d'avoir prolongé sans avoir envie de changer. Il n’est plus inspiré, au bout de neuf ans il a le droit. Mais Didier Deschamps ne devait pas y retourner s’il ne voulait pas changer les choses »

Bertrand Latour :  « Les propos de Ludovic sont irrespectueux au regard de la carrière de Didier Deschamps et dénotent d’un certain manque de connaissance de ce qu’il est (…) A l’OM ou à la Juventus, il a senti qu’il devait partir quand il ne pouvait plus remplir ses objectifs (…) Il faut prendre un minimum de recul »

Obraniak : « Où est-ce que de notre côté il y a une méconnaissance de Didier Deschamps ? Malhonnête est peut-être un peu fort, je le concède, mais si j’ai envie de le dire, je le dis. C’est mon avis et j’ai le droit de le penser »

Latour : « Tu as le droit de penser n’importe quoi et on a le droit de te le dire »

Obraniak : « Et toi tu as le droit d’être envoyé spécial de l’équipe de France et ne pas vouloir salir ton image avec Didier Deschamps. Alors arrête de me faire la morale sur Didier Deschamps. T’es le premier à tanguer un peu tout le monde quand tu es sur le plateau, alors ne vient pas donner des leçons de morale, c’est bon… J’assume mes propos et je ne te demande pas d’assumer mes propos, donc ça va »