France-Espagne : Le but de Mbappé bientôt plus valable

France-Espagne : Le but de Mbappé bientôt plus valable

Devant le scandale provoqué par le but de Kylian Mbappé face à l’Espagne, l’UEFA a reconnu qu’un changement de règlement était envisagé. 

L’Espagne n’a pas du tout aimé perdre de cette façon en finale de la Ligue des Nations face à la France. Dans un match qui pouvait tourner dans un sens comme dans l’autre, le but de Kylian Mbappé à 10 minutes de la fin a permis à Didier Deschamps de soulever un nouveau trophée. En position de hors-jeu au moment de la passe, l’attaquant du PSG a été remis en jeu par le geste de Eric Garcia, qui a légèrement touché le ballon en voulant intercepter la passe. Le fait d’avoir volontairement joué le ballon a permis aux arbitres de valider ce but, pour une règle en place depuis quasiment 10 ans, mais assez méconnue du grand public, et même des joueurs et entraineurs puisque Didier Deschamps a avoué qu’il ne la connaissait pas. Si l’UEFA a félicité l’arbitre du match pour sa bonne interprétation du règlement, l’esprit du jeu n’est pas franchement respecté dans cette situation. Si au départ, la règle remettant en jeu l’attaquant en cas de « geste technique volontaire » avait du sens, empêchant ainsi un défenseur de donner la balle à l’attaquant hors jeu pour récupérer un coup-franc, cette dérive sur l’intentionnalité de jouer le ballon à subitement fait du bruit. 

Le règlement pourrait changer

Directeur de l’arbitrage de l’UEFA, Roberto Rosetti a reconnu qu’un changement pourrait être effectuée à la prochaine réunion du Board consacré aux lois du jeu. « Le joueur est intervenu délibérément pour jouer le ballon et l’adversaire n’est pas intervenu dans le jeu, la décision de l’arbitre était donc correcte basée sur les lois du jeu. Cependant, cette affaire nous montre que l’interprétation de la loi semble être en conflit avec l’esprit de la loi, qui empêche tout joueur de profiter de sa position de hors-jeu. La position de l’UEFA est qu’il existe des moyens d’améliorer la formulation pour la mettre en conformité avec l’objectif de la loi sur le hors-jeu et l’esprit du jeu. Je discutera des solutions lors de la prochaine réunion avec l’IFAB, le comité de l’arbitrage », a fait savoir le dirigeant italien et ancien arbitre. Un changement est donc envisageable, pour éviter qu’un attaquant profite à ce point d’une position au départ illicite. Même s’il aura fallu un but qui a fait du bruit médiatiquement en finale d’une grande compétition pour réveiller tout le monde, 10 ans après son entrée en vigueur.