FFF : Le Graët et Schiappa, un clash tiré par les cheveux

FFF : Le Graët et Schiappa, un clash tiré par les cheveux

Marlène Schiappa a répondu à une petite phrase du président de la Fédération Française sur la situation au sein de l'équipe de France féminine. 

La semaine passée, en pleine campagne pour sa réélection à la présidence de la Fédération Française de Football, Noël Le Graët avait été interrogé sur l’ambiance actuelle au sein des Bleues, Corinne Diacre n’ayant pas une relation au beau fixe avec quelques-unes de ses joueuses. « Elles n’ont perdu aucun match, donc elles peuvent se tirer les cheveux, ça m’est égal », avait lancé le patron de la FFF. Évidemment, cette formulation a provoqué l’ire des féministes qui estiment que ce cliché véhiculé par Noël Le Graët n’avait plus lieu d’être en 2021, Frédéric Thiriez, candidat lui aussi à la présidence de la FFF, criant au scandale. Le soufflet était rapidement retombé, mais ce lundi, invité de BFM à l’occasion de la journée internationale des droits de la femme, Marlène Schiappa a fait part de sa désolation face à la phrase de Noël Le Graët.

Membre du gouvernement Castex, la ministre en charge de la citoyenneté n’a pas apprécié ce qui était un trait d’humour raté. « J’ai vu, c’est affligeant. C’est navrant. C’est ce que l’on appelle du sexisme ordinaire. Quand deux femmes ont un débat ou sont en désaccord, on ne considère pas que c’est un désaccord ou un débat. Mais on considère qu’elles se crêpent le chignon ou qu’elles se tirent les cheveux. Ce sont des propos d’un autre temps et je les déplore. D’autant que les footballeuses françaises ont un niveau important comme celui dans d’autres pays d’Europe. Elles gagnent les matchs et c’est important de le souligner. La deuxième partie de la phrase est plus glorieuse pour Monsieur Le Graët que le début de sa phrase », a expliqué Marlène Schiappa. Suite au prochain épisode.