Euro 2016 : Pierre Ménès donne deux sales notes après France-Irlande

Euro 2016 : Pierre Ménès donne deux sales notes après France-Irlande

Photo Icon Sport

Comme à son habitude après chaque match de l'équipe de France, Pierre Ménès a livré son bulletin de notes après la qualification en quart de finale contre l'Iralnde (2-1). Et il n'a pas été tendre avec Adil Rami et Paul Pogba...

Le huitième de finale de l'équipe de France contre l'Irlande a permis de voir les forces et les faiblesses de la sélection de Didier Deschamps dans un match couperet. Et si Antoine Griezmann a brillé, après son repositionnement dans l'axe de l'attaque tricolore avec un doublé décisif, ce n'est pas le cas d'Adil Rami et de Paul Pogba. Le premier n'a pas été rassurant et a même écopé d'un carton jaune logique, qui l’empêchera de participer au quart de finale de l'Euro. Le second, placé d'abord à gauche comme demandé à son sélectionneur, n'a rien montré de mieux et a timidement repris sa place en tant que sentinelle après la pause. Deux performances que Pierre Ménès a sanctionné par deux mauvaises notes.

« Rami ? 3. Un désastre. Surtout en première période : il glisse sur l’action qui amène le penalty pour l’Eire, sa très mauvaise relance de la tête sur Kanté entraîne le carton pour lequel le joueur de Leicester sera suspendu, avant de récolter là son tour un jaune inutile qui le privera lui aussi du quart de finale. Il s’est encore fait prendre dans son dos après le repos… C’était une partie plus que difficile pour le Sévillan. Pogba ? 4. Le choix de Deschamps était clair : mettre le joueur de la Juve dans les meilleures conditions. Un choix pas vraiment récompensé vu que le joueur de la Juve a provoqué un péno totalement inutile dès la 2e minute de jeu. Le reste de son match a été brouillon et d’un niveau toujours très éloigné de celui qu’on est en droit d’attendre de lui. Ou de son niveau supposé… Pour le moment, son Euro est très, très moyen », a déclaré, sur son blog, Pierre Ménès, qui estime donc que Rami et Pogba ont bien été les deux points faibles de l'équipe de France en huitième de finale.