EdF : Veretout se fâche, il n'a rien volé

EdF : Veretout se fâche, il n'a rien volé

Icon Sport

Mis en cause par certains observateurs, Jordan Veretout a finalement décidé de répondre à ceux qui pensent que sa présence en équipe de France pour le Mondial est juste une histoire de copinage.

Lors de l’annonce du groupe des joueurs convoqués par Didier Deschamps pour jouer la Coupe du Monde au Qatar, un nom a déclenché une petite vague d’étonnement, celui de Jordan Veretout. Non pas que la présence du joueur de l’Olympique de Marseille soit scandaleuse, loin de là même, mais elle a relancé la polémique concernant la proximité de l’intendant de l’équipe de France avec la société de l’ancien président de l’AS Monaco, Vadim Vasilyev, qui gère les intérêts de Jordan Veretout. Tandis que Bachir Nehar, l’intendant en question, a démenti totalement une éventuelle prise de position en faveur de Veretout auprès de Didier Deschamps, l’international tricolore est resté silencieux. Du moins jusqu’à ce dimanche, puisque le milieu de terrain de l’OM a décidé de répondre à ces attaques.

Veretout ne pense pas avoir usurpé sa place avec la France

Dans les colonnes de La Provence, Jordan Veretout a dégonflé toute cette histoire, et remis quelques pendules à l’heure. « Je n'avais pas ces agents-là quand je suis arrivé en équipe de France. J'avais des agents italiens. Ma sélec­tion, c'est le mérite du terrain où j'ai montré un très beau visage sur ces dernières semaines. J'ai été récompensé par rapport à ça. La personne qui est venue me chercher, ce n'est pas Bachir (…) Moi, je ne travaille pas avec Bachir, je travaille avec une per­sonne qui s'appelle Chahir. C'est lui qui m’a ramené à Va­dim, pas Bachir. Les gens peuvent dire ce qu'ils veulent. La raison qui m'a permis d'être sélectionné pour la coupe du monde, c'est le terrain et mes performances. Si j'avais été mauvais, le sélectionneur ne m'aurait pas appelé », a fait remarquer le milieu de terrain des Bleus et de l’OM, qui pense que Didier Deschamps n’est pas du genre à se laisser influencer au moment de faire ses choix.